La Mini a ceci de magique que les concurrents ne connaissent pas la position des autres. Avec seulement quelques indications diffusées à la radio, ils doivent imaginer leur place. Difficile d'élaborer une stratégie. Ian Lipinski qui a franchi la ligne d'arrivée en tête de la première étape de la Mini-Transat 2017 (avec seulement 113 secondes d'avance) nous raconte son vécu durant ces 11 jours de course.