Forum Voiles & Races
Bienvenue sur le forum des fous de voiles virtuelles.

Forum Voiles & Races

Forum de courses de voiles virtuelles
 
AccueilVidéo AccueilÉvènementsPublicationsS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» SOLTAIRE URGO LE FIGARO 2018 VR
Hier à 23:16 par Pollux2229

» PACIFIC Record sur VR
Hier à 22:33 par Barbebleux

» La Taverne des joyeux marins a sec
Hier à 10:46 par Pollux2229

» LE SARTINE #3 sur LS
Dim 12 Aoû - 8:48 par Didier SLT SGPS

» Les Sables - Les Açores
Dim 12 Aoû - 8:47 par djmoso

» Magellan sur LS
Jeu 9 Aoû - 15:33 par Didier SLT SGPS

» A double tour
Mer 1 Aoû - 14:50 par patmaillou94 FV-R

» Clipper Round the World Yacht Race 2017 2018 vr
Mar 31 Juil - 19:41 par patmaillou94 FV-R

» Volvo Ocean Race 2017/2018 VR
Sam 28 Juil - 10:56 par M63

» TOKYO sur LS
Sam 28 Juil - 9:12 par Didier SLT SGPS

FV-R BroadCasting TV

Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
Logo du Forum


Partagez | 
 

 NEW 9-Pack World Cruise LS

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses


Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Mer 18 Avr - 5:07

17H00 UTC
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Sam 21 Avr - 7:09

[size=32]MAPFRE intraitable à Itajaí[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au terme d’une régate parfaitement maîtrisée, MAPFRE a remporté vendredi l’In-Port Race d’Itajaí devant team AkzoNobel et Dongfeng Race Team. Cette troisième victoire dans l’exercice permet à l’équipage espagnol de Xabi Fernandez de creuser l’écart en tête du classement général des In-Port Series.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Itajai stopover.In-port Race. 20 April

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race

Au terme d’une régate parfaitement maîtrisée, MAPFRE a remporté vendredi l’In-Port Race d’Itajaí devant team AkzoNobel et Dongfeng Race Team. Cette troisième victoire dans l’exercice permet à l’équipage espagnol de Xabi Fernandez de creuser l’écart en tête du classement général des In-Port Series.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Itajai stopover.In-port Race. 20 April

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race




Une belle démonstration ! Parti en tête de l’In-Port Race, courue dans une brise régulière d’une dizaine de nœuds, MAPFRE aura quasiment mené de bout en bout l’In-Port Race d’Itajaí. Seul team AkzoNobel, en tête à la première marque au vent, aura un temps menacé la suprématie des hommes et femmes de Xabi Fernández. Plus rapides, ces derniers vont prendre définitivement les commandes dans le premier bord de portant, terminé avec 14 secondes d’avance sur le Volvo Ocean 65 néerlandais, ils ne les lâcheront plus, creusant un peu plus l’écart à chaque marque de passage pour finalement s’imposer avec 43 secondes de marge sur team AkzoNobel.
A l’arrivée une troisième victoire dans l’exercice pour MAPFRE, après celles remportées à Alicante et Guangzhou (et un septième podium en sept courses !), qui lui permet de prendre le large au classement général des In-Port Series, avec désormais cinq points d’avance sur Dongfeng Race Team. Ce dernier, qui compte également trois victoires et restait sur un succès renversant à Auckland, a pris la troisième place à Itajaí, la faute à un départ en queue de flotte qu’il n’a jamais pu rattraper, même s’il est parvenu à grappiller une place par rapport au premier bord, profitant des malheurs de Team Brunel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Itajai stopover.In-port Race. 20 April

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race



L’équipage de Bouwe Bekking, juste après la première marque au vent, a en effet raté son envoi de spi, le grand A3 faisant un « cocotier » qui a contraint l’équipage à s’y reprendre à plusieurs fois avant de reprendre sa marche en avant (pour une cinquième place à l’arrivée). « C’était une belle journée, avec plus de vent que prévu, ça s’est plus joué sur le départ parce que tout le monde a un peu fait les mêmes bords, nous n’avons pas fait un bon départ, du coup, nous avons été obligés de sortir des fumées des autres bateaux, et finalement, on ne s’en sort pas trop mal, parce qu’il y a des bateaux qui font des bêtises », a résumé Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng Race Team.
De son côté, team AkzoNobel a confirmé ses progrès dans l’exercice des In-Port Series, en signant une deuxième seconde place consécutive. L’équipage de Simeon Tienpont s’est montré très régulier pendant la petite heure de régate, ne concédant finalement que peu de terrain à MAPFRE (29 secondes lâchées aux Espagnols entre la fin du premier des trois tours et la ligne d’arrivée) et contrôlant parfaitement Dongfeng Race Team. Progrès également pour Turn the Tide on Plastic, quatrième à 1’45’’ du vainqueur du jour, soit son meilleur résultat depuis le départ de la Volvo Ocean Race, tandis que logiquement, Vestas 11th Hour Racing, tout juste équipé de son nouveau mât, n’a pu lutter à armes égales sur cette In-Port Race, sa première victoire ayant été de pouvoir en prendre le départ.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Itajai stopover.In-port Race. 20 April

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race



Tout ce petit monde devrait être rejoint dimanche par Sun Hung Kai/Scallywag qui ne participait pas à la régate du jour, mais devrait bien être présent, avec sans doute une énorme émotion à bord, au départ de la huitième étape qui mènera les sept Volvo Ocean 65 d’Itajaí à Newport, sur la côte Est des Etats-Unis.
Le classement de l’In-Port Race d’Itajaí :

  1. MAPFRE (Xabi Fernandez) 54’56’’
  2. team AkzoNobel (Simeon Tienpont) à 43’’
  3. Dongfeng Race Team (Charles Caudrelier) à 1’04’’
  4. Turn the Tide on Plastic (Dee Caffari) à 1’45’’
  5. Team Brunel (Bouwe Bekking) à 2’19’’
  6. Vestas 11th Hour Racing (Charlie Enright) à 3’38’’

Non partant : Sun Hung Kai/Scallywag (David Witt)
Le classement général des In-Port Race Series :

  1. MAPFRE 44 points
  2. Dongfeng Race Team 39 points
  3. team AkzoNobel 33 points
  4. Team Brunel 29 points
  5. Vestas 11th Hour Racing 18 points
  6. Turn the Tide on Plastic 15 points
  7. Sun Hung Kai/Scallywag 15 points


_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Lun 23 Avr - 5:15

[size=32]MAPFRE quitte Itajaí en tête[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le départ de la huitième étape de la Volvo Ocean Race a été donné dimanche, la flotte, de nouveau au complet, ayant quitté Itajaí pour Newport, Rhode Island, soit 5700 milles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from itajaí to Newport, start day. 22 April 2018

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race

Le départ de la huitième étape de la Volvo Ocean Race a été donné dimanche, la flotte, de nouveau au complet, ayant quitté Itajaí pour Newport, Rhode Island, soit 5700 milles. C’est l’équipage de MAPFRE qui a bouclé en tête le parcours inaugural avec sur ses talons Dongfeng Race Team et Team Brunel.
Vainqueur vendredi de l’In-Port Race d’Itajaí, MAPFRE a mis un point d’honneur à boucler en tête le parcours inaugural de la huitième étape de la Volvo Ocean Race, histoire de bien montrer qu’après une septième étape terminée à la cinquième place à cause d’une avarie de chariot de grand-voile, ce qui a permis à Dongfeng Race Team de s’emparer des commandes du classement général, le team espagnol entendait bien remettre les pendules à l’heure sur les 5700 milles de la huitième étape entre le Brésil et Newport, sur la côte Est des Etats-Unis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajaí to Newport, start day. 22 April 2018

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race



Réduit à huit suite au forfait de Sophie Ciszek, blessée au coude et qui n’a pas été remplacée, l’équipage de MAPFRE, en bout de ligne, a pris le meilleur départ avant de passer en tête les six marques du parcours, la dernière avec 41 secondes d’avance sur Dongfeng Race Team, 1’05 sur Team Brunel, 1’18 sur Turn the Tide on Plastic, 1’46 sur team AkzoNobel, 2’59 sur Sun Hung Kai/Scallywag et 3’19 sur Vestas 11th Hour Racing. Dans un vent de nord-est de 10-12 nœuds, les sept Volvo Ocean 65 ont ensuite mis le cap à l’est, au près, ce qui sera dans un premier temps le quotidien des 63 marins embarqué(e)s sur cette huitième étape.
Comme d’habitude, ils sont dix sur Turn the Tide on Plastic, dont Nicolas Lunven, de retour à la navigation à la place de Brian Thompson, tandis qu'ils sont neuf sur Sun Hung Kai/Scallywag, dont l’équipage est arrivé tard au Brésil après la décision prise de continuer en hommage à John Fisher, disparu en mer sur la septième étape, avec les renforts de Luke Parkinson et Peter Cumming ; neuf marins également sur Team Brunel (Louis Balcaen a remplacé Thomas Rouxel), sur Dongfeng Race Team (Stu Bannatyne a pris le relais de Jérémie Beyou), sur Vestas 11th Hour Racing (la Danoise Jena Mai Hansen a succédé à Hannah Diamond) et sur team AkzoNobel (team inchangé), et donc huit sur MAPFRE.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, start day. 22 April

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race



De chassé depuis quasiment le départ de la Volvo Ocean Race, ce dernier est donc devenu chasseur, un point derrière un équipage de Dongfeng Race Team bien décidé à conserver sa place de leader au moment de débarquer dans « la Mecque » de la voile américaine, Newport, mais conscient que rien n’est encore joué. « Un point, c'est rien... Comme on l'a vu dans lors des étapes précédentes, les choses peuvent basculer très rapidement. Mais c'est très positif d'être en haut du classement, parce que ça a été assez frustrant depuis le départ de rester derrière MAPFRE. C'est bien pour le moral de l'équipe et pour la motivation », expliquait avant le départ du Brésil Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng. Au moment de quitter le ponton, il ajoutait, "c’est une journée de rêve pour les spectateurs. Pour nous, c’est un peu stressant car l’étape sera compliquée en termes de météo. Nous quittons le Brésil en tête de la course. Même si la route est encore longue avec beaucoup d’obstacles et de pièges, avec des concurrents de plus en plus forts en face de nous… La pression est forte. Nous sommes contents de partir, d’être sur l’eau et dans le match !"
De son côté, le navigateur basque Pascal Bidégorry affirmait : « Le Grand Sud est derrière nous et nous allons changer complètement de conditions de navigation. Moins de vent, du près, et des passages à niveau complexes comme le Pot-au-Noir. Mais surtout, tout reste à faire dans la course, il y a encore beaucoup de points en jeu. Nous enchaînerons par la transatlantique qui compte double et ne pardonnera aucune erreur. Nous avons vu que beaucoup de choses peuvent arriver en très peu de temps, donc restons calmes. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, start day. 22 April

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race




De la sérénité, il en faudra à tous les étages de la flotte, puisque les enjeux sont partout : pour le leadership, donc, mais aussi pour la troisième place avec une belle lutte entre Team Brunel, vainqueur de la septième étape à Itajai, et team AkzoNobel qui ne cesse de progresser, et derrière avec un match à trois entre Sun Hung Kai/Scallywag, Vestas 11th Hour Racing et Turn the Tide on Plastic.
PS : si vous l'avez manqué, il n'est pas trop tard pour regarder le septième épisode de la Volvo Ocean Race [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], juste ici : 

[table style="font-family: HelveticaNeue-Light, " align= border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width=]
[tr style=][td style="margin: 0px; line-height: 1.3;" colspan="2"][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Volvo Ocean Race [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Épisode 7 | Volvo Ocean Race
[/td]
[/tr]

[/table]

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Lun 23 Avr - 12:44

le départ des virtuels: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Mar 24 Avr - 17:06

[size=32]En escalier sur l’Atlantique Sud[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Moins de deux jours après le départ de la huitième étape de la Volvo Ocean Race entre Itajaí et Newport, les sept VO65 poursuivent leur remontée de l’Atlantique Sud au près, entre longs bords vers l’est et virements pour mettre du nord dans leur route. Mardi après-midi, la flotte se tient en moins de 7 milles, avec Dongfeng Race Team aux commandes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 02 on board Dongfeng. 23 April, 2018.

Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race

Un coup à l’est, un coup au nord, la remontée de l’Atlantique Sud s’apparente pour l’instant à celle d’un escalier pour les sept VO65 partis dimanche d’Itajai. Après un long bord vers l’est, la flotte a viré quasiment comme un seul homme cap au nord lundi soir avant d’enchaîner un nouveau virement mardi matin, l’objectif étant d’aller chercher vers l’est plus de pression et une bascule progressive du vent de nord-est à est. A ce jeu-là, les stratégies sont quasi-identiques, même si certains, comme Sun Hung Kai/Scallywag lundi, tentent des petits décalages dans le but de grappiller des milles, voire des dixièmes de mille, à la concurrence. Au final, les écarts sont pour l’instant infimes, puisque ce mardi après-midi à 15h30 (heure française), seulement 7 milles séparaient le leader, Dongfeng Race Team, du septième, Vestas 11th Hour Racing.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 01 on board MAPFRE, start day. 22 April, 2018.

Ugo Fonolla/Volvo Ocean Race



A bord des sept monotypes, la concentration est maximale, à la fois pour surveiller un trafic maritime important dans cette région du globe - les images de plusieurs « on board reporters » en témoignent -, mais également pour ne pas lâcher la moindre once de terrain aux rivaux. « Vu notre position dans la flotte en ce moment, nous ne pouvons pas nous permettre la moindre perte », a ainsi expliqué mardi matin Luke Molloy, équipier de team AkzoNobel, l’intéressé confiant que chaque changement de voile d’avant nécessite une réflexion à bord sur la balance entre le temps que la manœuvre fait perdre et le gain de vitesse espéré. « Le choix de la bonne voile est un enjeu important entre Mast Head Code Zéro, J1 et J0, a confirmé le navigateur du team néerlandais, Jules Salter, les changements coûtent cher, donc nous essayons en général de garder autant que possible la même voile ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 02 on board MAPFRE. 23 April, 2018.

Ugo Fonolla/Volvo Ocean Race



Pas de grosse stratégie donc, mais des réglages constants au gré des oscillations du vent, des grains qui passent régulièrement sur la flotte, mais également d’un fort courant qu’il s’agit de bien négocier. Tout cela devrait durer jusqu’à la fin de la semaine avec de plus en plus de nord dans la route au fur et à mesure que le vent va prendre de l’est, comme l’indiquait mardi matin le Néo-Zélandais Daryl Wislang, heureux de constater que Dongfeng Race Team pointait en tête de la flotte : « C’est une remontée au près classique qui va durer probablement six jours. Nous faisons du bon boulot en ce moment, ça ne me dérange pas de faire du près longtemps à partir du moment où tout le monde est derrière nous. » Il s’agira ensuite de négocier le Pot-au-noir qui, dans le sens de la montée, s’avère en général moins « copieux » que dans celui de la descente. C’est en tout cas ce qu’espèrent les sept équipages…

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Sam 28 Avr - 8:29

[size=32]Turn the Tide on Plastic gagne à l’Est[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après cinq jours de mer, la huitième étape de la Volvo Ocean Race entre Itajaí et Newport donne lieu à une bataille de positionnements qui, pour l’instant, sourit à Turn the Tide on Plastic

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 5 on board Turn the Tide on Plastic. 27 April, 2018.

James Blake/Volvo Ocean Race

Après cinq jours de mer, la huitième étape de la Volvo Ocean Race entre Itajaí et Newport donne lieu à une bataille de positionnements qui, pour l’instant, sourit à Turn the Tide on Plastic : en se décalant avec Vestas 11th Hour Racing vers l’Est, l’équipage mené par Dee Caffari, avec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à la navigation, a pris le pouvoir. Derrière, MAPFRE a perdu pas mal de terrain.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 3 on board Turn the Tide on Plastic. 24 April, 2018. Nivo Lunven always keeping an eye out on the horizon.

James Blake/Volvo Ocean Race



Souvent redoutée des « tourdumondistes » parce qu’une course ou un record peut s’y gagner ou s’y perdre, la remontée de l’Atlantique Sud confirme sa réputation sur la huitième étape de la Volvo Ocean Race. Après un début d’étape qui a vu la flotte rester très groupée, le scénario a évolué depuis le milieu de la semaine avec des choix de trajectoire différents au large du Cabo Frio, à l’est de Rio de Janeiro, qui ont conduit à des retournements de situation au classement.
Le grand bénéficiaire de cette bataille stratégique se nomme Turn the Tide on Plastic : parti chercher de la pression à l’Est, le Volvo Ocean 65 dont le navigateur sur cette étape est le vainqueur de la Solitaire Urgo Le Figaro 2017, Nicolas Lunven, occupe vendredi après-midi la tête de la flotte avec 11 milles d’avance sur Vestas 11th Hour Racing et 21 sur Dongfeng Race Team, leader en début d’étape. « Nous étions en tête, avec beaucoup de monde à marquer, nous sommes du coup restés avec le groupe de Brunel et MAPFRE, tandis que Vestas et Turn the Tide ont fait le choix de partir à droite, un choix qui a payé, constate [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], en charge de la performance au sein du team chinois. Turn the Tide a bien fait la différence encore la nuit dernière en se décalant encore un peu dans l’Est, mais la situation est très intéressante pour nous, dans la mesure où nos principaux concurrents au général sont derrière nous ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 03 on board Dongfeng. 24 April, 2018. Fish Eye view of the boat while Daryl Wislang is helming.

Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race



Effectivement, plus à l’Ouest, Team Brunel, troisième au général, est quatrième, une dizaine de milles derrière Dongfeng Race Team, mais surtout MAPFRE, deuxième au général derrière l’équipage de Charles Caudrelier, est le grand perdant de ce début d’étape, sixième avec 50 milles de retard sur Turn the Tide on Plastic et une trentaine sur Dongfeng. « L’adversaire principal étant MAPFRE, c’est toujours intéressant de les avoir derrière, mais c’est surtout moins stressant pour la vie à bord. Maintenant, la route est encore longue (4000 milles) et il restera trois étapes après celle-ci, dont une transat coefficient 2, donc il faut avant tout rester concentré sur la meilleure trajectoire possible », poursuit Fabien Delahaye.
Et visiblement, la tâche est loin d’être évidente, tant la situation sur l’eau est instable, avec un vent changeant en direction mais surtout en force, à cause des nombreux nuages qui compliquent la donne. « Nous sommes arrivés à un point où nous sommes censés choquer les écoutes et accélérer, mais les nuages ont une autre idée. La nuit dernière, nous avons passé huit heures sous un nuage avec la pression et la direction du vent qui changeaient sans arrêt et une pluie continue. Même si maintenant nous avons laissé derrière nous ces nuages monstres, nous avons constamment des nuages qui passent au-dessus de nous, certains gros, d’autres plus petits, mais tous avec des oscillations du vent et des précipitations », a ainsi commenté vendredi Dee Caffari, skipper de Turn the Tide on Plastic.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 5 on board Turn the Tide on Plastic. 26 April, 2018. Henry Bomby working hard on the pedals.

James Blake/Volvo Ocean Race



Dans ces conditions, les moments de répit sont très rares à bord, puisqu’il faut sans cesse adapter la toile à ces changements de pression et de direction : « Les incessants changements de voiles nécessitent que la plupart de l’équipage soit sur le pont, cela veut dire très peu de sommeil », a poursuivi la Britannique. Reste que l’humeur à bord est forcément au beau fixe : « Nous sommes en tête, c’est fantastique, nous faisons pour l’instant une étape très solide, il faut juste que nous continuions à faire ça pendant deux semaines de plus ! », a confié l’Italienne Francesca Clapcich. A bord des bateaux les moins bien classés, on reste calme, notamment sur MAPFRE, où Rob Greenhalgh refuse tout catastrophisme : « Nous ne sommes pas en si mauvaise forme, même si Turn the Tide va continuer à pousser son avantage. Nous espérons que les choses vont changer un peu et que nous allons pouvoir commencer à revenir sur eux ».
La suite du programme : une remontée plein nord tribord amure vers Recife, à la pointe nord-est du Brésil avant des décisions stratégiques à prendre au moment d’aborder le Pot-au-Noir. « Il est moins épais à l’Ouest de l’Atlantique, mais il reste bien présent, donc il faut faire des choix sur le meilleur endroit pour le traverser, avec une problématique qui reste toujours un peu la même : comme tu récupères derrière l’alizé de nord-est de l’hémisphère Nord, il faut trouver un compromis entre le meilleur angle pour aller plus vite et la route la plus courte », conclut Fabien Delahaye. 

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Dim 29 Avr - 0:56

[table style="font-family: HelveticaNeue-Light, " align= border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width=]
[tr style=][td style="margin: 0px; line-height: 1.3;" align="center" height="10" valign="top"]
[size=32]Turn the Tide on Plastic se maintient en tête[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alors qu'elle s'apprête à franchir la pointe Nord-Est du Brésil, la flotte des sept Volvo Ocean 65 navigue aujourd'hui dans des conditions plus stables comparées aux derniers jours...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 6 on board Turn the Tide on Plastic. 27 April, 2018. 6 seconds on a Volvo 65.

James Blake/Volvo Ocean Race

Alors qu'elle s'apprête à franchir la pointe Nord-Est du Brésil, la flotte des sept Volvo Ocean 65 navigue aujourd'hui dans des conditions plus stables comparées aux derniers jours, pendant lesquelles il était question de slalomer entre les nuages qui entraînent des changements de vents, de pressions, d'allures et donc de voiles... 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Clouds moving in from the northt east - Leg 8 from Itajai to Newport, Day 1 on board AkzoNobel. 23 April, 2018.

Brian Carlin/Volvo Ocean Race


 

Cet après-midi, l'équipage de Turn the Tide on Plastic, mené part la Britannique Dee Caffari, et avec Nicolas Lunven à la navigation, conserve sa première position, même si son avance sur le deuxième, Vestas 11th Hour Racing a quasiment diminué de moitié entre hier et aujourd'hui - passée de 11,4 milles à 7. 
La skipper de 45 ans nous écrivait ce matin, en décrivant la situation à bord de son bateau mixte : "Nous restons chanceux d'être chassés, même si on navigue à présent en compagnie de Vestas 11th Hour Racing, que l'on pouvait apercevoir derrière nous ce matin. Ils sont un peu plus proches de la côte, et bénéficient de courants plus favorables... ils reviennent sur nous au fur et à mesure des reports de positions." 
"L'activité nuageuse s'est considérablement réduite la nuit dernière, et tout le monde a pu bénéficier d'un peu de repos, donc le moral est bon ! Nous aurons moins de vent au moment de passer la pointe Nord-Est de Brésil, et ensuite, il s'agira de mettre le cap plein Nord, vers le Pot-au-Noir et l'hémisphère Nord." 
Repassé deuxième pas plus tard qu'hier matin, Dongfeng Race Team pointe maintenant en troisième position, à 14 milles de Turn the Tide on Plastic. Le navigateur Pascal Bidégorry semble d'ores et déjà avoir eu sa dose pour la semaine... 

[table style="font-family: HelveticaNeue-Light, " align= border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width=]
[tr style=][td style="margin: 0px; line-height: 1.3;" colspan="2"][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]280418 - Dongfeng Race Team

Comme le mentionnait Fabien Delahaye (en charge de la performance du team sino-français) hier, le plus important pour Dongfeng Race Team est de rester devant ses principaux concurrents au classement général, que sont MAPFRE, Team Brunel et team AkzoNobel. C'est exactement le cas sur l'eau, mais la route est encore très longue avant d'atteindre Newport. 
En quatrième et cinquième position, on retrouve notre duo néerlandais qui ne se quitte plus. Et bien que les regards soient tournés vers le haut du classement et ce maigre point d'écart entre Dongfeng Race Team et MAPFRE, juste en dessous, seulement trois points séparent Brunel de team AkzoNobel... Un début d'explication à cette course poursuite ? Il ne serait en tout cas pas étonnant de voir celle-ci se prolonger au fur et à mesure que la distance à l'arrivée diminue. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, Drone shots from Day 3 on board AkzoNobel. 25 April, 2018.

Brian Carlin/Volvo Ocean Race



La surprise de ce début d'étape nous vient des Espagnols, qui pointent en sixième position, et accusent plus de 40 milles de retard sur Turn the Tide on Plastic. C'est un Ñeti' Cuervas-Mons frustré qui nous avouait ce matin :
"Après cette nuit de M#*%@, et à cause de ce nuage, on est resté bloqué. La matinée n'a pas été bonne du tout, parce que les autres ont touché du vent plus frais avant nous, donc on a pas mal perdu pendant toute la journée... À présent on semble avoir le même vent, donc j'espère qu'on va pouvoir revenir ! On savait que Turn the Tide on Plastic était très bien positionné, mais on ne s'attendait pas à autant de perte sur Dongfeng et Vestas 11th Hour Racing. Tout peut arriver maintenant... Ça a été très difficile depuis le départ, mais il faut qu'on continue de tout donner et ne surtout pas abandonner !"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 06 on board MAPFRE, Antonio Cuervas-Mons during a peeling. 27 April, 2018.

Ugo Fonolla/Volvo Ocean Race



Enfin en septième position, Sun Hung Kai/Scallywag revient petit à petit après 48 heures difficiles en queue de peloton. Libby Greenhalgh, la navigatrice du bord nous envoyait quelques lignes : 
"Enfin un peu de vent, et pas de nuages... alors qu'il nous reste 400 milles avant d'arriver dans le Pot-au-Noir. J'espère que cela nous donnera quelques opportunités. Ces deux derniers jours, nous avons été punis pour notre position trop Ouest, donc maintenant qu'on est repositionné derrière tout le monde, on va attendre le bon moment pour revenir. 
Libby à la station de navigation
Température de l'eau : 29 degrés Celsius
Vitesse max. du vent : 21 noeuds 
Voiles d'avant : MH0 (Mast Head Code 0) 
Nourriture : Pâtes Carbonara (numéro 6) 
PS : Ne manquez pas le huitième épisode de la Volvo Ocean Race [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], on a un nouveau challenge pour vous, sur le jeu officiel de la course !

[table style="font-family: HelveticaNeue-Light, " align= border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width=]
[tr style=][td style="margin: 0px; line-height: 1.3;" colspan="2"][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[/td]
[/tr]
[/table]
[/td]
[/tr]
[/table]
[/td]
[/tr]

[/table]

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Mar 1 Mai - 17:01

[size=32]Alizés et sargasses pour la Fête du Travail ![/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après avoir franchi l’équateur lundi pour la dernière fois de cette Volvo Ocean Race 2017-2018, les sept Volvo Ocean 65 évoluent désormais à bonne vitesse dans un régime d’alizés de nord-est, emmenés mardi par Team Brunel devant Dongfeng Race Team et Turn the Tide on Plastic.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 09 on board Dongfeng. 30 April, 2018. The crew stacking all together.

Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race

Après avoir franchi l’équateur lundi pour la dernière fois de cette Volvo Ocean Race 2017-2018, les sept Volvo Ocean 65 évoluent désormais à bonne vitesse dans un régime d’alizés de nord-est, emmenés mardi par Team Brunel devant Dongfeng Race Team et Turn the Tide on Plastic. La flotte est confrontée depuis quelques heures à de grandes étendues de sargasses qui obligent les équipages à slalomer ou à faire marche arrière pour s’en dépêtrer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sargasso Seaweed streching for miles around - Leg 8 from Itajai to Newport, Day 8 on board AkzoNobel. 30 April, 2018.

Brian Carlin/Volvo Ocean Race




Comme on pouvait s’y attendre, le dernier Pot-au-Noir de l’édition 2017-18 de la Volvo Ocean Race aura été le moins laborieux pour les sept Volvo Ocean 65 partis le dimanche 22 avril d’Itajaí pour la huitième étape à destination de Newport. Il n’aura en effet duré que quelques heures lundi avec un coup d’arrêt en fin de journée qui a tout de même redistribué les cartes au classement, favorisant les bateaux situés les plus au nord de la flotte. L’alizé de nord-est est en effet peu à peu rentré, permettant à Team Brunel (Bouwe Bekking) de s’emparer mardi matin des commandes de l’étape, devant Dongfeng Race Team (Charles Caudrelier), bateau situé le plus à l’ouest (et le plus rapide mardi), et Turn the Tide on Plastic (Dee Caffari) qui, depuis le départ du Brésil, joue constamment aux avant-postes.
« C'est officiel, on fonce dans les alizés, l'eau est de retour sur le pont. 15 à 20 nœuds de vitesse dans 15 à 17 de vent. Il est temps de nous réhabituer à la vie penchée. Nous avons maintenant tout à perdre, avec le reste de la flotte dans notre sillage, tandis qu'on s'élance sur un tapis roulant vers le nord », a commenté dans la nuit de lundi à mardi Sam Greenfield, « Onboard Reporter » à bord du bateau néerlandais. La vitesse a en effet repris ses droits pour un long bord de reaching, cap au nord-ouest, à une vingtaine de nœuds de vitesse moyenne d’environ 2000 milles, qui devrait durer 4-5 jours. Des conditions inconfortables car synonymes de « vie penchée », comme l’indique Sam Greenfield, et de lances à incendie sur le pont, mais moins stressantes que sous les capricieux nuages de l’Atlantique Sud.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 08 on board Brunel. Nina Curtis, Abby Ehler, Kyle Langford and Andrew Cape at dusk. 29 April, 2018.

Sam Greenfield/Volvo Ocean Race



« C’est fun, rapide et de nouveau humide, avec un angle de gîte qui rend la vie sous le pont souvent plus difficile que sur le pont. Les routages nous emmènent vers les Caraïbes avant que nous refassions cap au nord. Les prévisions sont assez sûres pour les quelques jours à venir, ce qui veut dire qu’il faut essayer de rester aussi rapide que possible au sein du peloton de tête. Les prochaines options seront à prendre juste avant la fin de ce bord, avec des variations pour l’instant entre les différents modèles météo », a commenté ce mardi Dee Caffari, skipper de Turn the Tide on Plastic, secondée à la navigation par Nicolas Luven.
Sous le vent du Volvo Ocean 65 battant pavillon des Nations Unies et du Portugal, Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng Race Team, semble de son côté satisfait de sa position actuelle, d’autant que son principal rival au classement général, MAPFRE, handicapé ce week-end par des problèmes d’électronique, est pour l’instant à une cinquantaine de milles derrière lui : « Nous sommes en bonne forme, à l’ouest de la flotte, derrière le leader, Brunel. Il y a encore beaucoup de pièges devant nous sur la route de Newport, mais nous sommes en bonne position pour attaquer et nous allons essayer de revenir pour tenter de remporter notre première victoire d’étape, ce qui serait évidemment formidable pour l’équipe ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 09 on board Dongfeng. 30 April, 2018.

Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race



Pas question donc de chômer en ce jour de Fête du Travail, d’autant que depuis lundi, la flotte est confrontée à de vastes étendues de sargasses, algues brunes qui prolifèrent en ce printemps dans l’arc antillais et freinent considérablement les bateaux, puisqu’elles s’enroulent autour de la quille, des dérives et des safrans. Chacun cherche du coup la meilleure méthode pour s’en dépêtrer, comme l’a confié lundi Jules Salter, navigateur à bord de team AkzoNobel, sixième mardi à plus de 80 milles du leader : « Le seul moyen de vraiment s’en débarrasser est d’arrêter le bateau et de faire marche arrière ». L’autre moyen est de tenter de les éviter en slalomant et surtout d’aller le plus vite possible : « La vitesse est notre amie, dans le sens où plus nous allons vite, moins les sargasses s’accrochent aux appendices et moins elles nous freinent », a de son côté expliqué Dee Caffari. Bref, il y a toujours de quoi s’occuper sur la Volvo Ocean Race…

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Ven 4 Mai - 17:34

[size=32]Du jeu jusqu’au bout ![/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A un peu plus de trois jours du terme de la huitième étape de la Volvo Ocean Race, les écarts se resserrent ce vendredi en tête de flotte avec les trois premiers, Team Brunel, Dongfeng Race Team et Vestas 11th Hour Racing, qui se tiennent en 10 milles. Derrière, MAPFRE, pointé à 50 milles du leader, est loin d’avoir dit son dernier mot, d’autant que la météo lors des 1000 derniers milles pourrait redistribuer les cartes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 12 on board Sun Hung Kai/Scallywag. Wide angle of sprayed deck. 03 May, 2018.

Rich Edwards/Volvo Ocean Race

Lancés depuis le début de la semaine dans un très long bord, tribord amure, à environ 20 nœuds de moyenne qui leur a permis de laisser les Antilles sous leur vent, les sept Volvo Ocean 65 partis le 22 avril d’Itajaí pour la huitième étape de la Volvo Ocean Race à destination de Newport font cap vers la Floride, toujours portés par un alizé tonique synonyme de hautes vitesses et de journées à 500 milles parcourus. « Nous avançons vite et le bateau va dans la bonne direction en avalant beaucoup de distance. Nous avons atteint des vitesses jusqu’à 29 nœuds avec 120-130 milles lors des six dernières heures, ce qui fait qu’on a dû couvrir 1000 milles en 48 heures », a ainsi commenté vendredi matin Brian Carlin, « on board reporter » à bord de team AkzoNobel, classé à la sixième place.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Skipper Simeon Tienpont sending it to 28knts on Leg 8 from Itajai to Newport, Day 12 on board AkzoNobel. 05 May, 2018.

Brian Carlin/Volvo Ocean Race



Dans ces conditions, les positions sont restées peu ou prou identiques depuis lundi, en tout cas pour ce qui est des deux premiers, à savoir Team Brunel devant Dongfeng Race Team, mais les écarts se sont considérablement resserrés avec une flotte plus compacte, les six premiers se tenant en 50 milles, les trois premiers (Vestas 11th Hour Racing complète le podium provisoire devant Turn the Tide on Plastic) en 10 milles ce vendredi après-midi. « Nous poussons le bateau au maximum que nous pouvons, mais nous savons que nous naviguons avec un peu moins de pression que les bateaux qui sont derrière nous, du coup, ils continuent à gagner du terrain. C’est ennuyant, mais nous devons faire avec », a commenté dans la matinée Bouwe Bekking, skipper de Team Brunel, habitué du haut de son immense expérience, à toujours dédramatiser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 12 on board Dongfeng. 03 May, 2018.

Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race



Cette compression de la flotte pourrait se poursuivre dans les prochaines heures, ce qui fait plutôt les affaires des retardataires, comme Mapfre et team AkzoNobel, parvenus en quelques jours à grappiller une vingtaine de milles sur la tête de flotte. La suite et fin du programme ? Elle pourrait bien totalement rebattre les cartes avec une arrivée sur la côte Est des Etats-Unis qui s’annonce assez compliquée, aux dires de Christian Dumard, prévisionniste météo de la Volvo Ocean Race au sein de la société Great Circle : « Dans l’immédiat, la stratégie reste d’aller vite. Il y a un anticyclone qui se positionne à l’ouest des Açores, ils vont le contourner par l’ouest encore jusqu’à dimanche, le vent va peu à peu adonner en passant sud-est puis sud, ils vont faire une route un peu courbe à partir de samedi soir en lofant. Ensuite, il y a une petite dépression qui se forme à partir de dimanche sur le Gulf Stream. Comme c’est très difficile d’anticiper sa trajectoire, l’enjeu est de bien se positionner par rapport à ce petit système dépressionnaire, est-ce qu’il faut le prendre plus dans l’ouest, plus dans l’est ? ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport, day 12 on board Vestas 11th Hour. Drone shot full speed downwind 23knts boat speed. 03 May, 2018.

Martin Keruzore/Volvo Ocean Race



Après les hautes vitesses de la semaine, la stratégie va donc reprendre le dessus sur cette fin d’étape et cela va durer jusqu’à Newport avec une dernière journée au près qui, là encore, peut provoquer son lot de retournements : « Ils devraient terminer au près pour arriver à Newport dans la nuit de lundi à mardi, ils risquent aussi de rencontrer des zones de calmes dans la trainée de la dépression, poursuit Christian Dumard. Comme il n’y a aujourd’hui plus beaucoup d’écarts en latitude entre eux, cette fin d’étape dans du vent de nord pourrait conduire à un regroupement. Un bateau comme Mapfre peut très bien revenir : aujourd’hui, il n’est qu’à deux heures et demie du leader, il suffit qu’il y ait une zone un peu molle derrière cette dépression, une bascule dans le bon sens ou un grain qui va bien pour qu’il rattrape son retard. Il peut encore se passer des choses… ». Bref, rien n’est joué entre les six bateaux de tête, seul Sun Hung Kai/Scallywag, décroché à environ 180 milles de la tête de flotte, ne nourrissant guère d’illusions quant à ses chances de remporter l’étape à Newport.


Étape 8 
Itajaí to Newport
4 mai 2018
Positions à : 14:18 UTC
DTL nmGAIN_LOSSSTATUSSPEED ktCOURSETWS ktTWDDTF nmETA
UTC
1TBRU0.000.00RAC24.6312º22.892º1400.6408 Mai
2DFRT7.200.02RAC22.2319º23.593º1407.8408 Mai
3VS1112.46[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 0.04RAC18.3303º16.370º1413.1008 Mai
4TTOP21.150.00RAC18.6335º19.595º1421.7908 Mai
5MAPF45.000.07RAC23.6321º21.8101º1445.6508 Mai
6AKZO45.200.08RAC23.1330º23.8101º1445.8408 Mai
7SHKS178.200.03RAC21.3315º21.386º1578.8408 Mai

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Mar 8 Mai - 15:36

[size=32]Incroyable finish à Newport, victoire de MAPFRE ![/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alors qu’il occupait la cinquième place à 24 heures de l’arrivée, MAPFRE a coiffé Team Brunel sur le fil (une minute et une seconde !) et remporté mardi matin la huitième étape de la Volvo Ocean Race entre Itajai et Newport.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport. Arrivals. 08 May

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race

Revenu de nulle part lors d’un finish à rebondissements dans les calmes de la côte Est des Etats-Unis, l’équipage de Xabi Fernandez reprend les commandes du classement général aux dépens de Dongfeng Race Team, quatrième à Newport et grand perdant de cette huitième étape.
Christian Dumard nous avait prévenus ! Vendredi dernier, à quatre jours de l’arrivée de la huitième étape de la Volvo Ocean Race, le prévisionniste météo de la course (au sein de la société Great Circle) avait clairement laissé entendre que même si les positions étaient figées depuis quelques jours avec un duo Team Brunel-Dongfeng Race Team solidement installé aux commandes de la flotte, tout était encore possible jusqu’à Newport : « Un bateau comme MAPFRE peut très bien revenir : il suffit qu’il y ait une zone un peu molle derrière le passage de front qui les attend lundi pour qu’il rattrape son retard. Il peut encore se passer des choses… » 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport. Arrivals. 08 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



Lundi matin, à moins de 200 milles de l’arrivée, Charles Caudrelier, le skipper de Dongfeng Race Team, alors deuxième derrière Team Brunel, prévoyait lui aussi une fin d’étape à suspense : « Nous devons garder notre deuxième place ou dépasser Team Brunel, mais nous allons faire face à une situation très compliquée, avec beaucoup d’options et peut-être un nouveau départ dans les petits airs lors des douze dernières heures ». 
Malheureusement pour lui, l’intéressé ne croyait pas si bien dire ! Car ce scénario, craint par les deux leaders, rêvé par MAPFRE, s’est finalement déroulé sous leurs yeux, avec un incroyable retour dans le paquet de tête de l’équipage espagnol : après avoir accusé quasiment 80 milles de retard il y a une semaine sur la tête de la flotte (victime d’une panne d’électronique, il était alors cinquième), il a en effet réussi à revenir à la faveur des très petits airs (1 nœud à peine !) de la fin de nuit sur la côte Est des Etats-Unis, pour se mêler à la victoire d’étape, imité d’ailleurs par Vestas 11th Hour Racing, auteur lui aussi d’un retour express aux avant-postes, tandis que Turn the Tide on Plastic se perdait en tentant une option osée à l’ouest de la zone d’exclusion située au sud de Newport.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport. Arrivals. 08 May

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



Cet incroyable et interminable finish (4 heures pour parcourir les 5 derniers milles pour les leaders !) dans la brume de la Nouvelle-Angleterre, un genre de finish que les quelques Figaristes de cette Volvo Ocean Race (Charles Caudrelier, Pascal Bidégorry, Nicolas Lunven…) ont sans doute déjà connu sur certaines arrivées de la Solitaire, a donné lieu au sidérant spectacle de cinq bateaux, la plupart à vue (bientôt six, puisque même team AkzoNobel, pointé à 16 milles de la tête de flotte en fin de nuit, a fini par lui aussi revenir), cherchant leur voie dans un vent inexistant et sur une mer d’huile, grand-voile battant sur le pont, parfois complètement à l’arrêt ou à rebours de la ligne à cause du courant contraire, leurs traces sur l’eau faisant penser à un plat de spaghettis prêt à servir ! 
Ce finish a contre toute attente finalement tourné à l’avantage de MAPFRE, parvenu à coiffer Team Brunel sur le fil pour couper la ligne en vainqueur à 10:44:29 UTC (12h44 en France), après 15 jours 17 heures 44 minutes et 29 secondes de mer, avec une minute et une seconde d’avance sur l’équipage néerlandais, qui menait la flotte quasiment sans discontinuer depuis une semaine, et un petit quart d’heure sur Vestas 11th Hour Racing, parvenu à priver Dongfeng Race Team du podium. Cette troisième victoire d’étape pour Xabi Fernández et ses troupes, la première depuis celle remportée à Melbourne et la plus inattendue, se double d’une excellente affaire au classement général, puisque Dongfeng Race Team, qui s’était élancé du Brésil le 22 avril en tête et termine quatrième à Newport, cède les commandes à son rival, trois points séparant désormais les deux équipes. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport. Arrivals. 08 May

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



« C’est incroyable, a commenté le skipper espagnol peu après le passage de la ligne. Nous espérions revenir, mais pour être honnête, nous n’espérions pas gagner, nous sommes vraiment très contents. Nous savions qu’une compression de la flotte allait arriver, nous avons toujours essayé de revenir, nous avons travaillé dur toute la semaine, et la dernière nuit, nous savions que ce serait très serré et qu’il faudrait pousser à fond. Ça ne peut pas être mieux pour nous, avec le point de bonus en plus, nous ne pouvons qu’être contents ». Forcément, à bord de Team Brunel, passé à 61 secondes d’une deuxième victoire d’étape consécutive, l’humeur était plus maussade, même si Bouwe Bekking se montrera beau joueur à l’arrivée - « La voile est un sport cruel mais bien joué, MAPFRE ! » - et que dire de Dongfeng Race Team, dans quasiment tous les bons coups depuis le départ d’Itajai, leader lundi soir et qui a finalement tout perdu, la victoire d’étape et la tête au général, sur ce terrible finish.
« Je suis forcément déçu, commentera sur le ponton d’arrivée Charles Caudrelier. On pensait enfin tenir notre victoire d’étape, je pense qu’on a super bien navigué, on la méritait, et puis, le sort s’est un peu acharné sur nous cette nuit, avec, je pense, des plastiques dans la quille, on ne s’en est pas rendu compte au début, on a vu que tout le monde allait plus vite que nous, on aurait dû faire une marche arrière, mais on n’a pas réussi à les enlever… C’est comme ça… Ce n’est jamais bon pour la confiance, c’est la troisième fois que ça nous arrive de nous faire doubler comme ça, à chaque fois de plus en plus près de la ligne d’arrivée, c’est un peu dur, mais ça va nous mettre en colère ! »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 8 from Itajai to Newport. Arrivals. 08 May

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



Déception également pour Turn the Tide on Plastic, grand animateur d’une étape que l’équipage de Dee Caffari, avec Nicolas Lunven à la navigation, aura menée dans sa première partie, mais qui aura craqué sur la fin, sixième moins de trois minutes derrière team AkzoNobel, tandis qu’à l’inverse, Vestas 11th Hour Racing, après ses déboires de la précédente étape (démâtage), signe un beau retour, avec ce quatrième podium sur les quatre étapes que l’équipage de Charlie Enright a terminées (il a abandonné lors des quatrième et septième, n’a pas pris le départ des cinquième et sixième)…
Le classement de la huitième étape Itajai-Newport (5700 milles) : 
1. MAPFRE (Xabi Fernandez) 15 jours 17 heures 44 minutes et 29 secondes
2. Team Brunel (Bouwe Bekking) à 1’01’’ 
3. Vestas 11th Hour Racing (Charlie Enright) à 14’35’’ 
4. Dongfeng Race Team (Charles Caudrelier) à 40’52’’ 
5. Team AkzoNobel (Simeon Tienpont) à 1h36’53’’ 
6. Turn the Tide on Plastic (Dee Caffari) à 1h39’45’’ 
7. Sun Hung Kai/Scallywag (David Witt)

Le classement général de la Volvo Ocean Race : 
1. MAPFRE 53 points
2. Dongfeng Race Team 50 points 
3. Team Brunel 42 points
4. Team AkzoNobel 36 points
5. Vestas 11th Hour Racing 28 points
6. Sun Hung Kai/Scallywag 27 points
7. Turn the Tide on Plastic 22 points

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Mer 9 Mai - 16:44

et un petit .kml... http://hayvel.com/ls/9pack17/tool/9pack-leg8-05-09-18-1631.kml

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Lun 14 Mai - 18:51

ANNONCE 9Pack World Cruise - LEG 9 


Le séjour aux États-Unis a quelques avantages et inconvénients, alors commençons à préparer le départ de Newport avec la cible d'une bonne bière britannique à Cardiff, même si je pense que c'est au Pays de Galles. :RÉ 

Nous utilisons le défi LS [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]pour cette course, naviguant avec le Imoca60 Boat 

Départ du LEG 9: dimanche 20 mai 2018 à 18h00 GMT 

La route pour la 9ème étape va de Newport à Cardiff juste de l'autre côté de l'Atlantique, l'arrivée est cependant un peu à l'intérieur d'une rivière étroite. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


Départ: NEWPORT: dimanche 20 mai 2018 à 18h00 GMT 


La ligne de départ est la même ligne que la ligne d'arrivée de l'étape 8, mais vous devez commencer au nord de cette ligne de départ. 
Vous devez naviguer du nord au sud sur la ligne de départ. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

voir l'image 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 

coord. ligne de départ: N41 ° 27'27 "- W71 ° 11'30" ---- N41 ° 27'27 "- W71 ° 18'30" 


Vous naviguez de Newport, à l'est, à Cardiff, au Pays de Galles, au Royaume-Uni. 

L'approche de Cardiff 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 


Finition de Cardiff 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 

coord: N51 ° 24'30 "- W03 ° 10'15" ---- N51 ° 12'15 "- W03 ° 10'15" 

Après avoir dépassé la ligne d'arrivée, veuillez garder la vue sur la ligne libre et ancrer votre bateau dans la baie près des pubs de Cardiff, 



Si vous souhaitez participer, merci de me le faire savoir et vous trouverez les participants et le classement ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[/ b] 


Quelques règles pour la 9Pack World Cruise: 
- Démarrer: veuillez démarrer correctement à partir de l'emplacement de départ indiqué et indiqué. 
- Ne commencez PAS avant l'heure officielle de départ; et si .......... revenez et recommencez derrière la ligne de départ, faute de quoi, vous recevrez une pénalité de 1 heure plus le temps nécessaire pour retourner à l'endroit de départ. 
; et me donnera beaucoup de travail! 
- Vous terminez une étape uniquement lorsque vous naviguez sur la ligne d'arrivée entre les bouées. 
- Le classement est l'ordre de passage d'une marque ou d'une ligne d'arrivée; pour le classement général, il s'agit d'une sommation du classement des jambes individuelles. 
- Un départ en retard sera classé selon le classement à la ligne d'arrivée. 
- Un bateau qui n'a pas terminé une étape aura un DNF et un classement du nombre de bateaux participants dans cette étape plus un (1) 
- Un bateau qui n'a pas validé toutes les marques et / ou portes dans une jambe obtiendra un DSQ et un classement du nombre de bateaux participants dans cette étape plus un (1) 
- Un bateau qui n'a pas navigué dans une jambe, obtiendra un classement pour cette jambe du nombre de bateaux participants dans cette jambe plus un (2) 
- les lignes / flèches jaunes dans les images de route annoncées ne sont qu'un guide, les coordonnées typées établissent l'emplacement exact des marques et des portes 
-Pixel saut est autorisé, il est même apprécié avec un bonus de 10 minutes lors de l'annonce ou la preuve du saut de pixel. : roll: Vous avez la revendication vous-même:!: 
- comme ce défi est en cours, le LS autostart standard ne fonctionne pas. Pour le démarrage automatique dans les courses en cours, voir le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]ou le tutoriel [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. [/i] 

Des vents favorables et une navigation en toute sécurité [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


REMARQUE: 
Je vais essayer de poster ceci aussi sur la courtoisie FF Google traduction.

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
fishandfrog
Navy Seal
Navy Seal
avatar

Messages : 1776
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 66
Localisation : Neuilly sur Seine (92200)

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Lun 14 Mai - 22:10

Merci Didier pour l"info........

_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Revenir en haut Aller en bas
mistralette FV-R
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau
avatar

Messages : 1199
Date d'inscription : 10/12/2014
Localisation : Nord Lyonnais-Beaujolais

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Mar 15 Mai - 15:45

En vadrouille dès ce we mais qd mm fidèle au ponton de départ....😉⛵

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Dim 20 Mai - 9:06

[size=32]Team Brunel s'impose sur la Gurney’s Resorts In-Port Race de Newport ![/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les Néerlandais ont dominé la régate du début à la fin cet après-midi à Newport. Ils s'imposent devant MAPFRE et Vestas 11th Hour Racing...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Newport stopover. Gurney's Resorts In-Port Race. 19 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race

Les Néerlandais de Team Brunel ont dominé la régate du début à la fin cet après-midi à Newport. Ils s'imposent devant MAPFRE, qui coupait la ligne d'arrivée en deuxième position 2 minutes et 30 secondes plus tard, tandis que Vestas 11th Hour Racing complète le podium, en arrivant 1 minutes et 34 secondes derrière les Espagnols ! 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Newport stopover. Gurney's Resorts In-Port Race. 19 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race




Cette fois-ci était la bonne ! Avec Peter Burling à la barre cet après-midi, Team Brunel vient de signer sa deuxième victoire dans l'exercice des In-Port Race Series, et s'impose en 58 minutes 43 secondes. 
Tout comme le courant, qui venait ajouter son lot de difficultés sur le plan d'eau cet après-midi, la régate a elle aussi été à sens unique, puisque menée du début à la fin par l'équipage néerlandais, qui confirme là son statut d'équipe en forme, à moins de 24 heures du départ de la neuvième étape. 
"On pensait tous que le départ serait critique. Tout le monde a fait un très bon boulot, on est resté fort, et on a navigué proprement pendant toute la course." Et c'est sans paniquer, tout en contrôle que le barreur Kiwi et ses 8 équipiers coupaient la ligne en première position, bien qu'ils gardaient un oeil attentif sur leurs poursuivants espagnols... "On était un peu nerveux d'avoir MAPFRE dans notre dos après ce qu'il s'était passé lors de l'arrivée de Leg 8 ici à Newport." 
"C'est juste chouette de conserver cette bonne dynamique. On a enchainé plusieurs très bon résultats et on est en forme ! On a que des supers marins à bord et on a trouvé la bonne manière de naviguer ensemble !"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Newport stopover. Gurney's Resorts In-Port Race. 19 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race




Autre équipe en forme, qui nous a offert une démonstration en remontant de la cinquième à la seconde place, MAPFRE remporte 6 points au classement des In-Port Race Series. Ils augmentent leur avance qui est désormais de 8 points sur le deuxième, Dongfeng Race Team ! 
L'équipage de Charles Caudrelier semblait pourtant bien parti, puisque bien lancé sur la ligne de départ... avant de rester scotché derrière l'ensemble de ses concurrents. Ils franchiront la première (750 mètres de retard) et la deuxième marque en dernière position, avant de remonter petit à petit, pour finalement repasser devant Turn the Tide on Plastic et team AkzoNobel. 
"Un départ en héros, ou un départ zéro," lançait Ken Read, commentateur du jour, et président de North Sails. Le skipper français et ses équipiers n'étaient pourtant pas loin de parfaitement s'élancer... arrivés plein pot sous Masthead Code 0... Ils ont finalement opté pour la deuxième option. 
En remportant 3 points au classement des In-Port Race Series, Dongfeng se retrouve deuxième, à 8 points de MAPFRE. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Newport stopover. Gurney's Resorts In-Port Race. 19 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



Pour l'équipe locale de Vestas 11th Hour Racing, c'est une nouvelle troisième place, tout à fait satisfaisante pour son public, qui était venu en nombre assister à cette Gurney's Resorts In-Port Race. Pourtant pas loin de passer les Espagnols sur l'avant-dernier bord, Charlie Enright et Mark Towill concédaient plus de 90 secondes sur MAPFRE au passage de la ligne d'arrivée. 
Derrrière, Sun Hung Kai/Scallwyag aura tout tenté pour revenir sur l'équipage dano-américain... Slalomant entre les bateaux spectateurs dans les derniers instants, avant de couper la ligne d'arrivée, à 6 longueurs de Dongfeng Race Team. 
En sixième et septième position, team AkzoNobel (+6 min 21s) et Turn the Tide on Plastic (+9 min 30 sec) ferment la marche. Les Néerlandais conservent la quatrième place du classement, tandis que Turn the Tide on Plastic reste septième, à trois points de Sun Hung Kai/Scallywag. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]






En ce qui concerne le départ de la neuvième étape, celui-ci sera donné demain dimanche, à 14:00 heure locale, 20:00 heure française. Peter Burling nous donnait un aperçu de ce qu'on peut attendre sur le plan d'eau :
"Je pense que ça va être beaucoup plus venté, on devrait avoir la même visibilité, avec pas mal de brume ! Ça va etre assez difficile de s'extraire d'ici, avec plusieurs zones d'exclusions, et des décisions importantes à prendre dès le début !

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Lun 21 Mai - 8:59

[size=32]Newport-Cardiff à quitte ou double ![/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le départ de la neuvième étape de la Volvo Ocean Race entre Newport et Cardiff a été donné dimanche à 14:00 heure locale (20:00 en France), avec d’entrée un match entre les trois leaders au général, MAPFRE, Dongfeng Race Team et Team Brunel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, start day. 20 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race

Le départ de la neuvième étape de la Volvo Ocean Race entre Newport et Cardiff a été donné dimanche à 14:00 heure locale (20:00 en France), avec d’entrée un match entre les trois leaders au général, MAPFRE, Dongfeng Race Team et Team Brunel. Les sept équipages s’attendent à une entrée en matière tonique dans du fort vent de sud-ouest avant des premières décisions stratégiques dès lundi matin qui seront peut-être déterminantes pour l’issue de cette étape capitale, la dernière comptant double en points.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, start day. 20 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race




Au lendemain de la victoire de Team Brunel sur la Gurney’s Resorts In Port Race de Newport, les 64 hommes et femmes engagés sur la neuvième étape de la Volvo Ocean Race (9 sur chaque bateau, 10 à bord de Turn the Tide on Plastic où Elodie-Jane Mettraux et Brian Thompson font notamment leur retour) ont quitté la « Mecque » américaine de la voile pour 3300 milles d’une traversée de l’Atlantique à destination de Cardiff, au Pays de Galles. Une traversée qui pourrait être décisive sur l’issue de l’édition de cette Volvo Ocean Race, puisque cette neuvième étape est la troisième et dernière à attribuer le double de points (soit 14 pour le premier, plus un point de bonus), et que trois points seulement séparent au classement général le leader, MAPFRE, du second, Dongfeng Race Team, Team Brunel étant en embuscade à onze points de l’équipe espagnole.
Autant dire qu’au moment de quitter Newport, les visages étaient particulièrement concentrés avec une grosse envie partagée par les sept équipages de ne pas manquer le départ donné dans une bonne brise de sud-ouest. Un départ groupé, les sept Volvo Ocean 65, six en tribord amure, Dongfeng Race Team en bâbord, coupant la ligne quasiment en même temps, avant que les « gros bras » de cette Volvo Ocean Race ne prennent les commandes de la flotte, Team Brunel, particulièrement inspiré, achevant en tête le parcours préliminaire avec 1 minute d’avance sur MAPFRE et 1’21’’ sur Dongfeng Race Team, avant qu’ils ne mettent le cap vers le large, salués par une multitude de bateaux spectateurs, preuve que la voile est bien une religion du côté de Newport.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, start day. 20 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



Lancés dans un sprint océanique d’une grosse semaine, les sept équipages devraient vivre une entrée en matière tonique avec un front attendu dans la nuit de dimanche et lundi qui devrait générer des vents de sud-ouest soutenu de 20-30 nœuds, ces derniers s’essoufflant peu à peu pour laisser la place à une situation météo visiblement complexe. « Il y aura un choix à faire demain matin, il faudra aller au nord ou au sud,expliquait le skipper de Dongfeng Race Team, Charles Caudrelier, dimanche matin. Ce n’est pas forcément un choix déterminant, mais ça peut faire un écart. La flotte va être un peu perdue car la météo n’est pas très claire. Tout peut évoluer, ça va être une course passionnante à suivre à terre car je ne vois pas la flotte rester tout le temps ensemble ».
A ses côtés, Marie Riou se demandait également quelles stratégies allaient primer : « Il y a l’air d’y avoir plusieurs options qui se dessinent. Je pense que le leader de la flotte choisira la route et que tout le monde va se suivre un peu. Ou sinon, il y aura de gros écarts et on se rejoindra plus tard au milieu de l’Atlantique ». Pour la Brestoise, l’objectif est en tout cas bien clair : « On est sur la fin de la course, c’est une étape qui compte double et le top, ce serait de gagner, toute l’équipe a envie d’arriver en tête à Cardiff. C’est ma première transatlantique avec 24 heures qui seront très dures dans du vent fort mais ce n’est que 8-9 jours, donc après les dernières longues étapes, cela ne peut être qu’une partie de plaisir ! C’est aussi le retour en Europe. Il va falloir qu’on arrive en forme dans la baie de Cardiff qui pourra être décisive et où tout pourra encore se jouer ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, start day. 20 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



Une arrivée qui, selon Charles Caudrelier, pourrait ressembler à celle de Newport qui avait donné lieu à une totale redistribution des cartes fatale à Dongfeng Race Team : « L’arrivée sera très compliquée, voire même foireuse avec peu de vent et beaucoup de courant, ça peut faire une arrivée aussi dramatique qu’à Newport », confirmait Charles Caudrelier au moment de monter sur son VO65. Le suspense ne fait que commencer…

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Lun 21 Mai - 9:01

Nord pour moi

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Mar 22 Mai - 15:52

[size=32]Le Sud prend l’avantage[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comme on pouvait s’y attendre au vu des prévisions météo, la flotte de la Volvo Ocean Race s’est scindée en deux groupes distincts lundi, entre les partisans d’une route nord, dont les inséparables MAPFRE et Dongfeng Race Team, et ceux qui ont misé sur le sud, emmenés par Team Brunel...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, day 2 on board Team AkzoNobel. The wind picked up just a few knots to 23 knots and the boat is flying and the sea is everywhere. 21 May, 2018.

Konrad Frost/Volvo Ocean Race

Comme on pouvait s’y attendre au vu des prévisions météo, la flotte de la Volvo Ocean Race s’est scindée en deux groupes distincts lundi, entre les partisans d’une route nord, dont les inséparables MAPFRE et Dongfeng Race Team, et ceux qui ont misé sur le sud, emmenés par Team Brunel. Et pour l’instant, ce sont ces derniers qui font la course en tête. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, day 1 on board Brunel. Abby Ehler in the fog. 20 May, 2018.

Sam Greenfield/Volvo Ocean Race




Il fallait faire un choix et c’est Dongfeng Race Team, en tête de la flotte dans la nuit de dimanche à lundi, qui a « optionné » le premier en empannant lundi matin vers l’est-nord-est afin de se rapprocher de la route directe vers Cardiff, bientôt suivi par MAPFRE, qui a logiquement choisi une stratégie de marquage de son principal rival au classement général, et par Turn the Tide on Plastic, revenu mardi au contact de Dongfeng. De leur côté, Team Brunel, Vestas 11th Hour Racing, team AkzoNobel et Sun Hung Kai/Scallywag ont fait le choix inverse de continuer leur progression vers le sud-est pour profiter le plus longtemps possible d’un front d’ouest synonyme de haute vitesse et de milles gagnés.
Deux stratégies différentes donc et désormais environ 250 milles d’écart de latéral entre les deux groupes avec avantage pour l’instant aux Sudistes qui, mardi matin, progressaient à une bonne vingtaine de nœuds, là où leurs rivaux du Nord allaient deux fois moins vite, empêtrés dans des vents bien mollassons. Cet avantage va-t-il durer ? C’est forcément la question que se posent les sept navigateurs-trices qui se creusent les méninges pour savoir qui, d’ici la fin de semaine, va tirer le gros lot. La situation météo, assez complexe, rend en tout cas tous les scénarios possibles, avec sans doute un retournement de tendance, d’ici mercredi-jeudi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, day 02 on board Turn the Tide on Plastic. up side down. 21 May, 2018.

Martin Keruzore/Volvo Ocean Race



« Comme attendu, il y a eu une grosse séparation de la flotte, ça va être intéressant de voir qui va sortir premier d’ici cinq jours, a ainsi commenté sur son blog quotidien Bouwe Bekking, skipper de Team Brunel. Nous avons choisi la route sud et nous avons réussi à rester devant le front, nous avons même plus de vent que les prévisions nous en donnaient. Ce qui est agréable en plus, c’est qu’il fait chaud, la température de l’eau est supérieure à 24°C. Les bateaux du nord suivent une route plus courte, ils devraient affronter des vents plus légers lors des 24 prochaines heures, mais devraient bénéficier d’un meilleur courant du Gulf Stream. Sur le dernier relevé, ils avaient 6 nœuds de vent, contre 25 pour nous, ce sont sûrement des moments stressants pour eux, mais sur le long terme, je pense qu’ils auront raison, parce que nous allons à notre tour être confrontés à des vents plus légers, nous allons même devoir virer demain ».
Pessimiste le Néerlandais ? Sans doute pas, l’intéressé, du haut de ses sept Volvo Ocean Race, affiche plutôt son habituel détachement face aux circonstances, qu’elles soient positives ou négatives, détachement que n’ont peut-être pas en ce moment tous ses concurrents, notamment ceux de Dongfeng Race Team et de MAPFRE, bien conscients de jouer très gros sur cette étape qui compte double. A bord du Volvo Ocean 65 battant pavillon chinois, qui a réussi à se faire un intéressant matelas d’environ 25 milles d’avance sur son rival espagnol, le navigateur Pascal Bidégorry, malgré une progression plus lente mardi que celle des Sudistes, tente tout de même de relativiser : « Je ne veux pas changer ma façon de naviguer parce que c’est une étape qui compte double. Le but est de faire du mieux possible, nous pouvons trouver une route différente pour rallier Cardiff ». Toutes les routes mèneront effectivement les 64 marins partis dimanche de Newport au Pays de Galles, reste à savoir dans quel ordre ils y arriveront…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, day 03 on board Dongfeng. 22 May, 2018. Pascal Bideggory while the boat is stuck in no wind during the night.

Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Sam 26 Mai - 6:15

[size=32]Team AkzoNobel en mode record ![/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Propulsé par une dépression se déplaçant d’ouest en est et des forts vents de sud, team AkzoNobel a établi entre jeudi et vendredi un nouveau record de la distance parcourue en 24 heures sur la Volvo Ocean Race, franchissant pour la première fois la barre des 600 milles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, day 4 on board Team AkzoNobel. Luke Molloy on deck trimming the sails. 23 May, 2018.

Konrad Frost/Volvo Ocean Race

Propulsé par une dépression se déplaçant d’ouest en est et des forts vents de sud, team AkzoNobel a établi entre jeudi et vendredi un nouveau record de la distance parcourue en 24 heures sur la Volvo Ocean Race, franchissant pour la première fois la barre des 600 milles. L’issue de la neuvième étape Newport-Cardiff reste pour autant très incertaine, puisque si l’équipage de Simeon Tienpont et Team Brunel ont creusé un petit écart, leurs poursuivants pourraient revenir à la faveur du petit temps prévu ces prochains jours…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, day 5 on board Team AkzoNobel. The boat has been powered up and flying along for the past 24 hours.24 May, 2018.

Konrad Frost/Volvo Ocean Race




Fast and Very Furious ! Partie dimanche dernier de Newport à destination de Cardiff pour une étape de 3300 milles, la flotte de la Volvo Ocean Race affronte depuis le milieu de la semaine des conditions en Atlantique Nord qui ont permis aux sept Volvo Ocean 65 de peu à peu allonger la foulée jusqu’à faire exploser leurs compteurs ! Et à ce jeu-là, le plus véloce aura été team AkzoNobel qui, non content de pulvériser le record de la distance des 24 heures sur un VO65 détenu depuis l’édition précédente par Abu Dhabi (550,82 milles), a battu celui des 24 heures sur la Volvo Ocean Race, soit 601,63 milles avalés, à 25,08 nœuds de moyenne, 5 de plus que les 596,6 miles d’Ericsson 4, mené par le Brésilien Torben Grael, lors de l’édition 2008-09.
Clin d’œil du destin, la fille de ce dernier, Martine Grael, est à bord du VO65 néerlandais, tandis que le navigateur Jules Salter faisait partie de l’équipage d’Ericsson 4 quand il avait établi un nouveau record. « C’est sûr que Martine est très excitée, elle va désormais pouvoir appeler son père « Capitaine Lent » lors des dîners de famille et Jules a aussi le sourire d’avoir battu son propre record », a plaisanté vendredi le skipper Simeon Tienpont, qui a ajouté : « C’est formidable d’être le bateau le plus rapide de la course, particulièrement dans ces conditions propices pour aller vite en toute sécurité. Un grand merci à toute l’équipe à terre de nous avoir si bien préparé le bateau, ce qui nous permet d’avoir toute confiance pour vraiment le pousser à fond ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, day 3 on board Team AkzoNobel. Martine Grael making the most of the conditions. 22 May, 2018.

Konrad Frost/Volvo Ocean Race



Derrière, les autres équipages ne sont pas en reste, puisque, en plus de team AkzoNobel, cinq sur six ont également battu le précédent record d’Abu Dhabi sur un Volvo Ocean 65, seul Sun Hung Kai/Scallywag, plus au sud et qui bénéficie d’un angle moins favorable, n’a pas franchi la barre des 550 milles. Ce record récompense en tout cas les « sudistes », à savoir ceux qui, dès le lendemain du départ des Etats-Unis, ont opté pour une trajectoire plus sud, là où Dongfeng Race Team, MAPFRE et Turn the Tide on Plastic avaient décidé d’empanner sur une route plus directe. Au classement de cette neuvième étape après cinq jours de course, le pavillon néerlandais est à la fête, avec team AkzoNobel et Team Brunel une dizaine de milles derrière, Vestas 11th Hour Racing et Dongfeng Race Team suivant à environ 60 milles du leader, MAPFRE et Turn the Tide on Plastic à une centaine, tandis que Sun Hung Kai/Scallywag ferme la marche, à environ 135 milles.
Pour autant, rien n’est joué, puisque si la flotte a cavalé ces dernières heures, cela ne sera plus la même chanson lors des 600 derniers milles jusqu’à Cardiff qui s’annoncent particulièrement « pétoleux ». « Devant nous, il y a un mur sans vent, confirme Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng Race Team. Cela signifie que la flotte devrait se compresser et qu’il pourrait y avoir un nouveau départ ! Un finish comme à Newport est possible, mais cette fois, ça pourrait être en notre faveur »,veut croire celui qui, avec son équipage, avait vécu à l’arrivée à Newport un scénario catastrophe, passant de la première à la quatrième place. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, day 04 on board Dongfeng. 23 May, 2018. Charles discovering the latest position report putting them in first place.

Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race



Autant dire qu’il va falloir que chaque équipage garde la plus grande lucidité au moment de négocier l’approche des côtes galloises, d’autant que les enjeux sont très élevés, les points comptant double sur cette étape transatlantique qui devrait s’achever mardi soir ou mercredi matin. Pour Jérémie Beyou, qui fait partie de l’équipage Dongfeng Race Team mais resté à terre sur cette manche, Charles Caudrelier et ses hommes doivent tout faire pour devancer MAPFRE, leader du général avec trois points d’avance sur le team battant pavillon chinois : « Si tout le monde arrive au contact, on sait qu’il peut se passer plein de choses en baie de Cardiff, il va falloir garder de l’énergie jusqu’à la fin. La priorité est vraiment de garder MAPFRE derrière, sachant que si Brunel finit devant nous, ils reviennent aussi dans le match. Il pourrait du coup y avoir trois bateaux en quelques points avant les deux dernières étapes, pour le spectacle, ça serait sympa ». On ne dirait pas mieux !

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Mar 29 Mai - 10:42

[size=32]Brunel s'impose à Cardiff, Dongfeng reprend la tête du classement ![/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après 8 jours 8 heures 39 minutes et 53 secondes, Team Brunel a remporté dans la nuit de lundi à mardi (04:39, heure française) la neuvième étape de la Volvo Ocean Race entre Newport et Cardiff...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, arrivals. 29 May, 2018.

Jen Edney/Volvo Ocean Race

Après 8 jours 8 heures 39 minutes et 53 secondes, Team Brunel a remporté dans la nuit de lundi à mardi (04:39, heure française) la neuvième étape de la Volvo Ocean Race entre Newport et Cardiff, avec 4 minutes et 5 secondes d’avance sur team AkzoNobel. Une victoire d’étape qui permet à l’équipage de Bouwe Bekking de se poser en candidat à la victoire finale à deux étapes de la fin, puisqu’il revient sur les talons de Dongfeng Race Team, nouveau leader au général, et MAPFRE !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, arrivals. 29 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race




Team Brunel est bien l’équipe en forme de cette fin de Volvo Ocean Race ! Vainqueurs de la grande étape du Pacifique entre Auckland et Itajaí, deuxièmes à Newport d’une étape qu’ils auront longtemps menée avant de se faire coiffer sur le fil par MAPFRE pour une minute, les hommes et femmes du team néerlandais ont signé une nouvelle magistrale victoire, mardi à 03:39, heure locale (04:39, heure française), sur l’étape transatlantique entre Newport et Cardiff, remportée au bout de 8 jours 8 heures 39 minutes et 53 secondes, à 17 nœuds de vitesse moyenne réelle.
Une victoire qui s’est une nouvelle fois dessinée dans les dernières heures de course, Team Brunel parvenant à mieux négocier les forts courants et les petits airs du Bristol Channel pour déposséder son compatriote team AkzoNobel de la première place, ce dernier ne finissant que 4 minutes et 5 secondes derrière. Ce nouveau succès et les 15 points qui l’accompagnent relancent complètement le suspense sur l’issue de la Volvo Ocean Race 2017-2018, puisque Team Brunel, avec 57 points, revient sur les talons de Dongfeng Race Team, troisième à Cardiff et de nouveau leader au général (60 points), et de MAPFRE, cinquième au Pays de Galles (59 points) !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, arrivals. 29 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



« Nous sommes très contents de ce résultat, notre objectif était de battre les bateaux rouges, s’est réjoui Bouwe Bekking juste après avoir coupé la ligne d’arrivée au Pays de Galles. C’est vraiment bien de gagner la course, en plus avec le point de bonus et au terme de ce beau combat final avec AkzoNobel, nous sommes une équipe heureuse. Le but maintenant est de continuer sur notre lancée, nous avons réduit l’écart nous séparant de MAPFRE et Dongfeng, la victoire finale reste notre objectif principal ». Et dire qu’au terme de la sixième étape à Auckland, terminée à la sixième place, Team Brunel accusait 17 points de retard sur MAPFRE, alors leader…
Pour team AkzoNobel, qui totalise désormais 48 points, la victoire finale semble quasiment impossible à décrocher, mais l’équipage de Simeon Tienpont, vainqueur à Auckland et quatrième au général, aura sur cette neuvième étape marqué les esprits en faisant les bons choix stratégiques et surtout en s’offrant un incroyable run entre jeudi et vendredi derniers, qui lui a permis de battre le record de la distance parcourue en 24 heures sur la Volvo Ocean Race, avec 602,5 milles avalés, à 25 nœuds de moyenne.
Et si la victoire d’étape lui a échappé de très peu, le skipper préférait ne retenir que le positif de ces 3300 milles transatlantiques : « C’était une course incroyable. Je suis extrêmement fier de l’équipage, nous avons sans cesse poussé à fond et nous sommes contents de cette deuxième place. Nous avons pris du plaisir à établir ce record qui, je l’espère, sera difficile à battre, cela a été une étape pleine d’émotions et nous sommes pressés de courir les deux dernières. Nous avons beaucoup progressé depuis Melbourne, puisque depuis, nous avons marqué plus de points que MAPFRE et Dongfeng ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, arrivals. 29 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



Troisième à Cardiff, à 1h36 du vainqueur, Dongfeng Race Team, justement, termine sur le podium pour la sixième fois en huit étapes (pour deux quatrièmes places), un résultat qui s’avère finalement une bonne opération comptable, même si l’équipage de Charles Caudrelier avait à cœur de signer une première victoire d’étape qui lui échappe toujours depuis le départ d’Alicante. Passé en tête dès la première nuit, il a dû le premier faire un choix de route, optant pour un empannage et la trajectoire la plus directe, là où Team Brunel, team AkzoNobel, Vestas 11th Hour Racing et Sun Hung Kai/Scallywag poursuivaient une route au sud, qui s’avèrera payante pour les deux premiers.
Et s’il a espéré jusqu’au bout un renversement de situation final identique à celui qui lui avait été défavorable à Newport, Charles Caudrelier retenait à l’arrivée le plus important, à savoir que Dongfeng a repris la tête du général, à deux étapes de la fin : « On est contents, c’est bien, cette étape était dangereuse, si on la ratait, c’était fini pour nous. On fait un mauvais choix au départ, ou en tout cas un choix très mal payé avec une météo catastrophique par rapport à la prévision, après, on navigue très bien, on arrive à distancer MAPFRE et à revenir sur ceux de l’option sud. Ça n’a pas suffi pour gagner, on n’a pas réussi cette étape autant qu’on l’aurait aimé, parce que Brunel revient tout près de nous, ça nous fait un adversaire à contrôler en plus, ça va être un grand combat entre les trois bateaux ». Un grand combat qui se poursuivra donc sur les deux courtes dernières étapes, la première à destination de Göteborg (1300 milles), la seconde entre la Suède et La Haye (700 milles), point final de la Volvo Ocean Race…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, arrivals. 29 May, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Jeu 31 Mai - 17:28

[size=32]La prochaine édition de la course programmée pour 2021, avec un nouveau propriétaire.[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alicante In-Port Race. 

Beau Outteridge/Turn the Tide on Plastic

Tandis que la Volvo Ocean Race 2017-18 promet un final excitant en juin à La Haye, les organisateurs peuvent confirmer que la prochaine édition de la course commencera en 2021, avec un nouveau propriétaire. 
Atlant Ocean Racing Spain, mené par Richard Brisius, Johan Salén et Jan Litborn, va prendre le contrôle de la Volvo Ocean Race, détenue depuis 20 ans par Volvo Group et Volvo Cars, co-propriétaires de l’évènement. 
Brisius, Salén, et Litborn ont une expérience significative dans la prestigieuse course autour du monde, ayant été impliqués dans sept campagnes durant les 28 années passées. Brisius et Salén ont commencé en tant que marins lors de l’édition 1989-90, avant de la remporter en tant que team managers, avec EF Language (1997-98) et Ericsson 4 (2008-09). Plus récemment, ils ont managé Team SCA, l’équipe féminine qui participait à la dernière édition de la course. 
En novembre 2017, Brisius et Salén étaient nommés Président et Co-Président de cette édition de la Volvo Ocean Race. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 3, Cape Town to Melbourne, start day.

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race



“L’histoire de cette course autour du monde est inspirante et le futur est très prometteur,” a déclaré Richard Brisius. “L’humain est au centre de cette course et je suis ému à l’idée de servir certains des meilleurs athlètes et professionnels du sport dans le monde, ainsi que les principaux partenaires de la course et les villes étapes.” 
“Je suis heureux de voir que beaucoup de mes rêves sont devenus réalité. Tout d’abord, mon rêve de participer à cette course, puis celui de devenir un team manager, suivi par celui de gérer la course, pour finalement en être à la barre pour le futur." 
“Nous sommes engagés sur le long terme, et sommes déterminés à ce que la course ne cesse de se renforcer en tant qu’évènement sportif majeur et mondial. Je suis impatient de prendre part à l’évolution de cette course unique, en travaillant avec les équipes, les villes étapes, Volvo ainsi que nos partenaires clés.” 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Richard Brisius, President of the 2017-18 Volvo Ocean Race

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



Les organisateurs de la course considèrent avoir deux différentes classes de bateaux en 2021, potentiellement celle des Volvo Ocean 65 existants, ainsi qu’une autre, qui doit être décidée, afin que les deux participent à la même course. 
“Nous continuerons d’innover, et c’est prometteur de savoir que dès le premier jour, nous pouvons penser long terme, puisque nous avons déjà les ressources nécessaires pour sécuriser la prochaine course,” a affirmé Johan Salén. 
“Ouvrir la course à une autre classe existante nous permettrait de puiser dans une gamme de bateaux pouvant faire le tour du monde, à la pointe de la technologie. Nous voyons ceci comme un moyen de challenger les meilleurs marins de la planète, avec une classe qui encourage le développement et qui est sur le devant de la scène de notre sport.”  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Johan Salén, co-President of the 2017-18 Volvo Ocean Race

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



L’actuelle équipe du leadership de la Volvo Ocean Race va continuer de discuter avec les différents acteurs dans les semaines à venir, afin d’amener la course à un niveau supérieur, sur le plan commercial et d’un point de vue sportif, avec l’idée de partager davantage de détails avant la fin de cette édition de la course. 
Tandis que la prochaine course commencera en 2021, une activité significative devrait avoir lieu le plus tôt possible, afin d’offrir une période d’activation supérieure aux partenaires, en vue de la prochaine édition, mais également pour offrir une opportunité aux futures équipes de construire leur programme d’entraînement.  
Volvo Cars restera un sponsor pour l’édition 2021, tandis qu’il y a actuellement une conversation en cours avec les villes étapes et d’autres sponsors pour 2021, ainsi que la période qui précède. 
“La Volvo Ocean Race a été un excellent support pour construire nos relations clients, renforcer la marque Volvo et présenter notre entreprise et nos produits à une audience globale,” a déclaré Kina Wileke, Vice Présidente Exécutive de la communication pour Volvo Group. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Richard Brisius and Johan Salén -- President and co-President of the 2017-18 Volvo Ocean Race. 

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race



“Après 20 ans, nous sentons qu’il est temps pour nous de passer les rênes à un propriétaire nouveau et compétent pour cette compétition prestigieuse, avec l’expérience et la compréhension nécessaire pour amener cet évènement encore plus loin,” a ajouté Bonjourörn Annwall, Senior Vice Président pour Volvo Car. “Volvo Car continuera de supporter la prochaine édition de la course en tant que sponsor, en mettant l’accent sur le développement durable.” 
L’actuelle édition de la Volvo Ocean Race a commencé à Alicante, en octobre 2017, et continue sa route comme prévu. 
Sur l’eau, la compétition a été incroyable, alors que la fin de la course devrait être l’une des plus serrées de son histoire. 
À terre, cette édition a instauré de nouveaux standards en terme de valeur média, de fréquentation des villages de course, d’engagement de nos fans, et d’impact économique pour nos villes étapes. 
L’édition 2017-18 de la course s’achèvera à La Haye, le 30 juin prochain. 

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Dim 3 Juin - 11:57

vidéo leg 9 LS

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Dim 3 Juin - 11:59

et le .kmz

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Lun 4 Juin - 15:24

[size=32]Peter Burling : "On a maintenant une chance de gagner."[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Peter Burling. Team Brunel. Volvo Ocean Race 2017-18. Photo by Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race

En course pour la victoire finale à bord de Team Brunel, Peter Burling, Néo-zélandais de 27 ans déjà médaillé d'Or Olympique en 49er et vainqueur de la dernière Coupe de l'America pourrait être le premier marin à remporter le triplé historique ! Avec son équipe aux couleurs néerlandaises, il vient d'enchaîner deux victoires et une deuxième place lors des trois dernières étapes, et n'est plus qu'à trois points du leader Dongfeng Race Team. 
Nous avons échangé avec Pete sur cette dernière étape transatlantique, sur le retour de Brunel dans la course à la victoire finale, sur son expérience jusqu'à aujourd'hui et ce que la Volvo Ocean Race lui a appris, sans oublier son avenir... 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 6 to Auckland, day 19 on board Brunel. Peter Burling driving. Sunrise. 24 February

Yann Riou/Volvo Ocean Race



Cette arrivée à Cardiff n’aurait pas pu mieux se dérouler pour Team Brunel, vous aviez un objectif, qui a été pleinement atteint. Peux-tu nous parler de cette neuvième étape ?
C’était une étape assez difficile honnêtement, avec toutes les conditions imaginables. Andrew Cape [navigateur de Team Brunel] l’a comparée à un tour du monde résumé en une transatlantique… Les eaux froides remplies d’icebergs, avec une eau à zéro degré, les conditions les plus rapides depuis le début de la course - avec AkzoNobel qui fait plus de 600 milles nautiques en un jour - mais aussi une navigation très compliquée à la fin. Pour nous cette étape a été extrêmement intense ; je pense que 90% du temps on pouvait voir un autre bateau sur AIS. Il me semble que le plus éloigné qu’on ait été avec AkzoNobel a été 14 milles nautiques… Et dans ces cas là, la moindre erreur se voit tout de suite.
Tout est plus intense. Si tu pousses un peu plus fort, tu en vois les bénéfices instantanément ! En voyant comment certains marins étaient exténués quand on est arrivé, tu réalises à quel point on a poussé, surtout lors des derniers jours, pour conserver la première place. On était tous fatigué, mais finalement, avec un peu de recul, on avait tous conscience qu’on devait remporter cette étape pour conserver notre chance de gagner à la fin. Le fait de nous retrouver à quelques points seulement des premiers rend la fin de course tellement plus palpitante, puisqu’on a maintenant une chance de gagner !
Est-ce que tu as été surpris du peu de distance entre les bateaux ? Vous sembliez ne pas réussir à vous détacher d’AkzoNobel…
Normalement lors des autres étapes, tu as des moments où le bateau le plus proche est à 50 milles nautiques, comme celles du Sud par exemple… Donc tu pousses le bateau bien entendu, mais tu n’en vois pas les bénéfices instantanément, puisqu’on reçoit les reports de positions toutes les 6 heures. Disons que c’est un petit peu plus ‘relax’ à bord.
Cette étape particulièrement s'est jouée entre nous et AkzoNobel seulement, on a navigué de la même manière, on avait les mêmes vitesses. Ils ont battu le record, à un moment où on n’a pas réussi à les suivre… Mais mis à part ça on a été au contact voire devant eux. Ça a été un peu déprimant lorsqu’ils sont passés devant nous à 10 milles de l’arrivée… mais on a réussi à repasser devant et gagner !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 6 to Auckland, day 08 on board Brunel. 13 February, 2018. Sunset on Brunel.

Yann Riou/Volvo Ocean Race



Vous êtes clairement l’équipe en forme, c’est comme si tout ce que vous touchiez se transformait en or… comment tu l’expliques ?
C’est vrai que lorsqu’on compare avec le début de la course… on réalise à quel point on naviguait mal pour être honnête ! On s’est vraiment amélioré ! Quand tu vois des mecs comme Bouwe ou Capey, ils ont fait plus de tours du monde que n’importe qui. Mais quand tu regardes le reste de l’équipe, on est cinq à avoir moins de 30 ans, jeunes et inexpérimentés en course au large. Je pense que tout le monde a trouvé sa manière de donner le meilleur de soi au sein de l’équipe, ce qui fait qu’on devient meilleur en tant que groupe. À chaque fois qu’on va naviguer, on fait des progrès assez significatifs, et je pense que ce n’est pas le cas des autres équipes.
Personnellement, c’est ma première course au large, et je continue de comprendre ce que ça te prend de gagner ou perdre, et je pense que c’est la même chose pour beaucoup d’entre nous à bord.
Toi qui n’avais pas beaucoup navigué sur un Volvo Ocean 65, combien de temps as-tu mis à comprendre le bateau, et à te sentir à l’aise ?
Probablement la moitié de la course [rires], mais tu continues d’en apprendre tout le temps, tu as juste une meilleure compréhension de pourquoi le bateau avance ou pas. Par exemple lors de la dernière étape, on ne pouvait pas uniquement nous fier aux chiffres qu’on voyait affichés sur le mât, on y est allé beaucoup plus au feeling. C’est l’un des points sur lesquels on a beaucoup progressé : comprendre quand on est performant ou non, et ne pas stresser trop lorsque ça ne va pas dans notre sens, en voulant tout changer etc.
Mais aussi au niveau des réglages… puisque tout le monde fait les choses différemment. Je suis certain que si tu demandais à n’importe quelle équipe de refaire l’une des premières étapes, ils amélioreraient leurs performances d’au moins un jour…
On fait avancer le bateau beaucoup plus vite qu’au début, tout le monde fait les changements de voiles beaucoup plus vite qu’au début, tout est beaucoup plus efficace ! On essaie de conserver la courbe d’apprentissage la plus inclinée possible.
Peux-tu nous faire un point sur ton expérience de la Volvo Ocean Race et tout ce qui va avec ?
Je trouve ça assez drôle, tout le monde répète que c’est mentalement et physiquement éprouvant… Mais à quoi d’autre s’attendre quand tu signes pour y participer ?! C’est une course autour du monde. L’une des plus extrêmes !
C’est la raison pour laquelle on est là, pour pousser le bateau le plus possible 24h/24 ! Je pense que si tu arrives à terre et qu’il te reste de l’énergie, alors il y a quelque chose qui cloche ! Du moins c’est notre approche, pousser le bateau le plus possible lorsqu’on est en mer, tout en s’assurant qu’on reste en sécurité, c’est toujours dans un coin de ta tête ! 
Il y a quelque chose d’unique à propos de ces bateaux, ils sont construits différemment, très solides. La plupart des bateaux, si tu les poussais aussi fort que ce qu’on fait avec ceux-là, tu verrais des pièces voler tout le temps, et il faudrait mettre le pied sur le frein - je pense que tout le monde est en train de trouver les limites de ce qu’il est possible de faire avec ces bateaux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 9, from Newport to Cardiff, day 6 on board Brunel. Sending it in the foggy North Atlantic. 24 May, 2018.

Sam Greenfield/Volvo Ocean Race



Au vu de votre position actuelle, est-ce que tu sens que la prochaine étape est décisive ?
Il faut qu’on gagne ! On a eu de mauvais résultats avant, mais le fait d’avoir été capable d’enchaîner trois bonnes étapes consécutives, et de gagner les deux dernières qui comptaient double est la seule chose qu’on pouvait faire pour nous remettre en course pour la victoire. J’espère qu’on va pouvoir garder la même dynamique et continuer de nous améliorer pour être en position de gagner lors de cette dernière étape vers La Haye ! 
On doit battre les deux bateaux rouges une nouvelle fois, et gagner la prochaine, car quiconque la remporte sera en très bonne position pour la victoire finale !

Post Volvo Ocean Race, tu auras un autre job, qui est de conserver l’America’s Cup. Qu’est-ce que tu as appris ces derniers mois, qui t’aidera dans ce nouvel objectif ?
Je trouve cette question difficile, qu’est ce que tu as appris ? C’est difficile de donner des éléments précis… 
Plus tu as de l’expérience, plus tu t’imposes de nouveaux challenges, et meilleur tu deviens. C’est la raison pour laquelle on touche à plusieurs domaines de notre sport, pour tirer le meilleur de toi-même, tout en t’éclatant ! J’ai vu des Océans que je n’aurais jamais vu autrement, dans les endroits les plus extrêmes de la planète. Ça a été une expérience incroyable, et longue ! Dans cette course on fait deux fois plus de milles que sur un Vendée Globe ou un Jules Verne, puisqu’on descend et remonte au niveau de l’Asie… C’est presque deux tours du monde au final, donc oui je pense que tu deviens un meilleur marin !

J’ai toujours voulu faire de la course au large, j’en étais fan étant plus jeune, et l’unique moyen de te faire une expérience est d’embarquer à bord comme ce que je viens de faire. J’ai vraiment apprécié apprendre sur cette autre facette du sport. Il y a beaucoup de similarités avec mes expériences passées, en dériveur, sur les Jeux Oympiques ou même sur la coupe.
Lesquelles ?
Les mêmes choses. Si tu veux gagner une course de bateaux, tu dois être plus rapide que les autres, tu dois prendre un bon départ, tu dois placer le bateau au bon endroit. Sauf que là tu dois garder la même intensité tout du long. Je pense que la seule différence est que tu te focalises beaucoup plus sur les fichiers météo pour prendre des décisions sur le long terme.
Sur le plan personnel aussi puisque c’est très long… Tu dois trouver le moyen de donner le meilleur de toi-même, en gérant le sommeil, en connaissant tes limites, tout en t’assurant que ton esprit continue de fonctionner correctement…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 6 to Auckland, day 02 on board Brunel. Upwind in 35 knts along Taiwan. Peter Burling. 08 February

Yann Riou/Volvo Ocean Race



Par exemple, c’était assez intéressant lors de la dernière étape du Grand Sud. On avait Thomas Rouxel à bord, qui a fait beaucoup de courses au large, et je pense que beaucoup d’entre nous avons été super impressionnés du peu de sommeil dont il avait besoin ! On le voyait et on était là ’Non non… On ne peut pas le suivre’ [rires].
On est tous différent sur ce point, et ça a été une partie passionnante pour moi : de découvrir cet aspect du sport, tout en essayant de devenir un bon marin de course au large et je sens que je commence à y arriver, en contribuant de plus en plus à l’équipe et en les aidant à enchaîner les bons résultats.

Tu te verrais faire un Vendée Globe un jour ?

Pour être honnête, la navigation en solo me semble un peu plus extrême… 75 jours sur un bateau tout seul, c’est assez incroyable ! À l’heure actuelle, je préférerais faire des projets en équipage, comme des records par exemple, qui sont massifs en France. C’est un aspect de notre sport qui est vraiment cool, des bateaux gigantesques qui foncent autour du monde à des vitesses hallucinantes. En plus ça me semble beaucoup plus confortable que ce qu’on fait, du moins plus sec !
Je vais privilégier l’In-shore après la course, mais il ne faut jamais fermer de portes, il faut voir ce qui te garde motivé, mais oui j’aime bien les nouveaux challenges, donc ça pourrait être une possibilité…

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Dim 10 Juin - 17:14

c'est re-parti...

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Lun 11 Juin - 5:01

[size=32]Départ de Cardiff entre pression, concentration et stratégie…[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le départ de la dixième étape de la Volvo Ocean Race a été donné dimanche depuis Cardiff, à destination de Göteborg, en Suède, et c’est MAPFRE qui s'est sorti de la baie de Cardiff le premier, devant Vestas 11th Hour Racing et Team Brunel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, start day. 10 June, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race

Le départ de la dixième étape de la Volvo Ocean Race a été donné dimanche depuis Cardiff, à destination de Göteborg, en Suède, et c’est MAPFRE qui s'est sorti de la baie de Cardiff le premier, devant Vestas 11th Hour Racing et Team Brunel. Pour cette étape décisive sur l’issue finale de la course autour du monde en équipage, la météo s’annonce complexe, avec des premiers choix à faire vers le Fastnet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, start day. 10 June, 2018.

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race




A trois semaines du verdict final de la Volvo Ocean Race à La Haye, où se disputera le samedi 30 juin l’ultime In-Port Race (le vainqueur pourrait être connu le week-end précédent au terme de la dernière des onze étapes), la pression a rarement été aussi forte au sein des sept équipages qui, depuis octobre dernier, en décousent sur toutes les mers du monde.
Car à tous les échelons du classement général, il y a de l’enjeu, entre une bataille à trois Dongfeng Race Team - MAPFRE - Team Brunel pour la victoire finale (les trois teams se tiennent en trois points), un objectif de podium encore mathématiquement possible pour team AkzoNobel et un duel pour la sixième place entre Sun Hung Kai/Scallywag et Turn the Tide on Plastic.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, start day. 10 June, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



L’attention médiatique est bien évidemment surtout focalisée sur la tête de course et notamment sur l’actuel leader au classement général, Dongfeng Race Team, dont le skipper Charles Caudrelier a beaucoup été questionné cette semaine sur la pression qui pèse sur ses épaules et sur la stratégie à adopter, sachant qu’il n’a plus un concurrent, MAPFRE, à surveiller, mais deux, avec Team Brunel, l’équipe en forme du moment (victoires à Itajaí et Cardiff, deuxième place à Newport). "Plus tôt dans la course, on a peut-être été un peu trop joueur avec MAPFRE. Maintenant, il y a un autre bateau engagé dans le match. Nous devons juste naviguer au mieux et voir ce qu'il se passe. Peut-être qu'après cette dixième étape, on devra contrôler un de nos adversaires, mais à l'heure actuelle, notre avance est trop légère pour y songer", a confié samedi le vainqueur de la Solitaire du Figaro 2004, à propos de la stratégie à suivre.
Si le Breton reconnaît que « la pression est à son comble », l’heure n’est donc pas encore aux calculs sur cette étape, mais bien à la concentration maximale. "Maintenant que Brunel est dans la course, nous ne pouvons plus nous focaliser uniquement sur l'autre bateau rouge. Nous devons rester devant les deux, donc on doit tout faire pour gagner cette étape." Gagner l’étape, l’objectif tient particulièrement à cœur du team chinois, seul du trio de tête à ne compter aucune victoire d’étape (trois pour MAPFRE, deux pour Team Brunel), d’autant que s’il se réalise à Göteborg, cela constituerait à n’en pas douter un grand pas vers la victoire finale : en effet, en plus du point de bonus qui lui tend les bras, attribué au meilleur temps cumulé sur l’ensemble de la Volvo Ocean Race, un succès en Suède lui offrirait le point supplémentaire du vainqueur d’étape.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, start day. 10 June, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



De son côté, le Malouin Kevin Escoffier ajoutait : "Je pense que ça ne sert à rien de faire trop de plans sur la comète… il faut naviguer comme on sait le faire, être bon et puis le résultat viendra. On a navigué de cette façon jusqu’ici et on est en tête à deux étapes de la fin donc si on navigue de la même façon on restera en tête jusqu’au bout." 

"Je suis persuadé qu’il faut rester sur nos forces, naviguer de la même façon, bien communiquer, nous rendre meilleurs les uns les autres, nous pousser à fond dans nos retranchements… Il nous reste 7 jours de mer cumulés, c’est-à-dire moins que la plus courte des étapes qu’on a fait jusqu’ici donc ça va aller à une vitesse folle, c’est un sprint !"

Au moment de quitter Cardiff ce dimanche dans un très très léger vent d’est-nord-est, chaque team avait surtout en tête le schéma météo du début d’étape qui s’annonce dans un premier temps sans difficultés majeures : passées les côtes galloises, la flotte devrait accélérer dans la première nuit à la faveur d’un flux de nord de 15-20 nœuds dans le Canal Saint-Georges, entre le Pays de Galles et l’Irlande, qui faiblira par la suite dans le dévent des côtes irlandaises.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, start day. 10 June, 2018.

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race



C’est mardi matin, après le passage du Fastnet dans la nuit, que devront se prendre les premières décisions importantes, expliquées par Christian Dumard, prévisionniste météo de la course pour la société Great Circle : "Une dépression se présente par l’ouest. Entre le flux de nord dans lequel ils seront et le flux de sud qui arrivera, il y a une petite dorsale anticyclonique. L’enjeu va être soit de remonter au près le long de l’Irlande en attendant que ce flux de sud arrive, soit de traverser cette dorsale pour aller dans l’ouest chercher la bascule au sud et repartir plein pot avec du vent portant."
En résumé, faire plus de route pour aller chercher du vent ou s’en tenir à une route directe en espérant que le flux de sud arrive le plus vite possible. Le choix sera cornélien mais quoi qu’il arrive, rien ne sera joué pour autant après le passage des Shetland, au nord de l’Ecosse, la seconde partie de l’étape vers la Scandinavie s’annonçant bien complexe… et passionnante ! 
Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sera une nouvelle fois en DIRECT lors de cette dixième étape - de quoi racourcir vos/nos nuits... 
PS : le dernier [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est également disponible, juste là : 

[table style="font-family: HelveticaNeue-Light, " align= border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width=]
[tr style=][td style="margin: 0px; line-height: 1.3;" colspan="2"][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Volvo Ocean Race [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Épisode 11 | Volvo Ocean Race
[/td]
[/tr]

[/table]

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Mer 13 Juin - 17:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mercredi 13 juin

[size=32]MAPFRE en tête, sprint vers Göteborg[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après trois jours de mer, MAPFRE pointe en tête mercredi de la dixième et avant-dernière étape de la Volvo Ocean Race devant Dongfeng Race Team, alors que la flotte évolue au nord de l’Ecosse...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, LIVE from the helicopter day 04. 13 June, 2018.

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race

Après trois jours de mer, MAPFRE pointe en tête mercredi de la dixième et avant-dernière étape de la Volvo Ocean Race devant Dongfeng Race Team, alors que la flotte évolue au nord de l’Ecosse. Place désormais à un sprint final de plus de 500 milles vers Göteborg, où les sept Volvo Ocean 65 sont attendus à partir de jeudi soir.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Alors que la flotte en a terminé mercredi avec la remontée des côtes irlandaises, l’équipage mené par Xabi Fernández est sorti en tête de la petite bataille stratégique qui, depuis lundi soir et le passage de la pointe sud-ouest de l’Irlande, a monopolisé l’attention des navigateurs des sept Volvo Ocean 65 partis dimanche de Cardiff. Tout l’enjeu consistait à négocier au mieux le passage d’une petite dorsale anticyclonique derrière laquelle se présentait un puissant flux de sud-sud-ouest. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, day 04 on board MAPFRE, Antonio Cuervas-Mons being smashed y the water. 13 June, 2018.

Ugo Fonolla/Volvo Ocean Race



En choisissant de rester le plus nord possible, là où la plupart de ses rivaux tentaient un petit décalage par l’ouest, Joan Vila, le navigateur espagnol, a réussi son coup, permettant à MAPFRE de s’emparer des commandes de la flotte dans la journée de mardi et de s’offrir mercredi un petit matelas de 5 milles d’avance sur Dongfeng Race Team, tandis que Turn the Tide on Plastic et Team Brunel suivaient à moins de 10 milles. 
« Aller traverser la dorsale à l’ouest était critique, a commenté mercredi matin Rob Greenhalgh, barreur à bord de MAPFRE. Nous avons préféré aller pendant 24 heures le plus au nord possible dans le but de traverser cette dorsale de manière plus confortable. Nous en sommes à peu près tous sortis en même temps, mais nous avons réussi à créer un petit écart avec les autres. Jusqu’ici tout va bien, tous les principaux acteurs sont là où nous voulions qu’ils soient ». C’est-à-dire derrière le bateau espagnol, en particulier ses deux rivaux dans la course à la victoire finale sur cette Volvo Ocean Race, Dongfeng Race Team et Team Brunel. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, day 04 on board Dongfeng. Team meeting efore the peeling. 13 June, 2018.

Martin Keruzore/Volvo Ocean Race



Et si la flotte s’apprête mercredi en fin de journée à négocier une petite transition au niveau des Orkney Islands, au nord de l’Ecosse, les 550 milles restant à couvrir jusqu’à Göteborg s’apparentent à un sprint vent dans le dos, de 25 à 45 nœuds en rafales, avec beaucoup de pluie et peu de visibilité, un temps assez typique de la Mer du Nord. « Tous les choix stratégiques ont été faits, c’est désormais une course de vitesse dans du portant assez fort, il va falloir être rapide et bien manœuvrer pour essayer de rattraper MAPFRE », a confirmé Kevin Escoffier à bord de Dongfeng Race Team qui, avant cette étape, occupait la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avec un point d’avance sur MAPFRE et trois sur Team Brunel.
Autant dire que vu le peu de temps qu’il reste jusqu’à l’arrivée à Göteborg, prévue jeudi soir, on va peu dormir sur les sept Volvo Ocean 65 lancés pleine balle vers la Suède. Ce qui est déjà le cas depuis le départ de Cardiff, comme l’a confié l’Australienne Nina Curtis, équipière à bord de Team Brunel : « Nous n’avons pas beaucoup dormi depuis le début de l’étape, je n’ai pas dormi plus d’une heure d’affilée. Les gars m’avaient dit que ce serait intense, mais c’est vraiment un autre niveau en termes de rythme ». Le jeu en vaut en tout cas la chandelle… Réponse demain soir !

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Ven 15 Juin - 4:45

[size=32]Team Brunel s’impose encore, prise de tête en tête ![/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Team Brunel ne s’arrête plus ! L’équipage mené par Bouwe Bekking a remporté jeudi à 20:42 UTC (22:42 en France) sa deuxième victoire d’étape consécutive en s’imposant entre Cardiff et Göteborg.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, arrivals. 14 June, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race

Team Brunel ne s’arrête plus ! L’équipage mené par Bouwe Bekking a remporté jeudi à 20:42 UTC (22:42 en France) sa deuxième victoire d’étape consécutive en s’imposant entre Cardiff et Göteborg. Arrivé deuxième sur ses talons (1’55’’ d’écart), MAPFRE reprend la tête au général, à égalité de points avec Team Brunel et avec un point d’avance sur Dongfeng Race Team, quatrième en Suède, alors qu’il ne reste plus qu’une étape de 700 milles à courir !
Les organisateurs, suiveurs et passionnés de la Volvo Ocean Race ne pouvaient rêver meilleur scénario final ! La dernière étape de la course autour du monde en équipage, qui s’élancera le 21 juin de Göteborg pour 700 milles à destination de La Haye, offrira en effet un suspense époustouflant quant à l’issue du vainqueur de cette édition 2017-18 complètement folle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, arrivals. 14 June, 2018.

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race



La dixième et avant-dernière étape, qui s’est achevée ce jeudi soir à Göteborg par la victoire de Team Brunel devant MAPFRE et team AkzoNobel, a en effet encore redistribué les cartes : les trois premiers au général, regroupés dimanche au départ de Cardiff en trois points, se tiennent désormais en un point, ils sont même virtuellement à égalité, puisque Dongfeng Race Team, troisième avec 64 points, soit une unité de moins que MAPFRE et Team Brunel, empochera à La Haye, sauf avarie majeure, le point de bonus offert à l’équipe ayant le meilleur temps cumulé sur l’ensemble de la course. Ce qui signifie que l’ordre d’arrivée entre ces trois-là à La Haye sera le même que le podium final de la Volvo Ocean Race !
Ce scénario impensable a été rendu possible par cette étape Cardiff-Göteborg qui, une nouvelle fois, a souri à Team Brunel, tout simplement inarrêtable sur la deuxième partie du tour du monde. Arrivé dernier de la sixième étape à Auckland fin février, l’équipage de Bouwe Bekking, alors sixième au général, accusait à l’époque 19 points de retard sur le leader, MAPFRE, et 14 sur Dongfeng Race Team. Depuis qu’il a quitté la Nouvelle-Zélande, sur un maximum de 47 points possibles, il en a engrangé… 45, remportant les étapes comptant double d’Itajai (avec le point de bonus au Cap Horn) et de Cardiff, terminant deuxième à Newport, avant de s’imposer ce jeudi en Suède.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, arrivals. 14 June, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



Cette deuxième victoire d’étape consécutive était pourtant mal engagée mercredi matin, Team Brunel n’occupant alors que la sixième place, à une dizaine de milles de MAPFRE, parvenu à tirer le meilleur parti d’une dorsale anticyclonique à l’ouest de l’Irlande. Les hommes et femmes de Bouwe Bekking vont alors profiter des fortes conditions de portant en Mer du Nord pour, en vitesse pure, déposer littéralement leurs devanciers les uns après les autres, pour finir par MAPFRE jeudi après-midi, un dépassement dans des conditions dantesques filmé en direct depuis un hélicoptère dépêché par les organisateurs.
Restait à conserver jusqu’au bout cet avantage d’un demi-mille, chose faite jeudi à 22:42, heure française, le bateau jaune coupant la ligne avec 1’55’’ d’avance sur MAPFRE. « Nous avons fait un boulot fantastique, le résultat est au-delà de ce que nous espérions. L’objectif était de finir devant les deux bateaux rouges, gagner en plus l’étape est vraiment magnifique. Sur la fin, nous devions continuer à naviguer aussi vite que possible, il ne fallait pas faire n’importe quoi. Cela aurait pu être tentant de prendre une voile plus grande sur le dernier run, mais ce n’était qu’un bord de 14 minutes, il fallait rester calme et faire les mêmes choses, je suis vraiment content de la façon dont nous avons terminé cette étape », a commenté juste après le passage de ligne Bouwe Bekking qui pourrait remporter sa première Volvo Ocean Race, qui plus est chez lui, à La Haye, pour sa huitième participation !
Troisième au général au moment de quitter le Pays de Galles, Team Brunel est donc désormais deuxième à égalité de points avec MAPFRE, qui reprend la tête grâce à un meilleur classement que le team néerlandais sur les In-Port Series (qui servent justement à départager des teams à égalité de points au général).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 10, from Cardiff to Gothenburg, arrivals. 14 June, 2018.

Jesus Renedo/Volvo Ocean Race



 
Dongfeng, arrivé quatrième derrière team AkzoNobel, à 33’51’’ du vainqueur du jour, fait la mauvaise affaire de cette étape, pénalisé en Mer du Nord par un déficit de vitesse dont ont profité ses rivaux. « Nous avons eu un gros problème de vitesse lors des dernières 24 heures, nous avons perdu beaucoup, on a tout vérifié, on n’a rien vu, je ne sais pas, c’est peut-être à l’extrémité de la quille, a déclaré le skipper Charles Caudrelier. Nous sommes maintenant tous dans le même point si on inclut notre point de bonus du temps cumulé, pour vous tous, pour les fans de la course, ça va être un finish très excitant, pour nous aussi. Tout ce que nous avons à faire, c’est terminer devant les autres, on va tout donner et essayer de décrocher notre première victoire d’étape, ce serait fantastique ».
Le classement de la dixième étape Cardiff-Göteborg :

  1. Team Brunel (Bouwe Bekking), 4 jours 5 heures 12 minutes et 1 seconde
  2. MAPFRE (Xabi Fernandez) à 1’55’’
  3. team AkzoNobel (Simeon Tienpont) à 20’52’’
  4. Dongfeng Race Team (Charles Caudrelier) à 33’51’’
  5. Turn the Tide on Plastic (Dee Caffari) à 49’59’’
  6. Vestas 11th Hour Racing (Charlie Enright)
  7. Sun Hung Kai/Scallywag (David Witt)

Le classement général de la Volvo Ocean Race : 

  1. MAPFRE 65 points
  2. Team Brunel 65 points
  3. Dongfeng Race Team 64 points
  4. Team AkzoNobel 53 points
  5. Vestas 11th Hour Racing 38 points
  6. Sun Hung Kai/Scallywag 30 points
  7. Turn the Tide on Plastic 29 points


_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Didier SLT SGPS
Directeur de Courses
Directeur de Courses
avatar

Messages : 10573
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 55
Localisation : CH-1025 St-Sulpice

MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   Dim 24 Juin - 19:04

[size=32]Dongfeng Race Team vainqueur de la Volvo Ocean Race à l’extrême bout du suspense[/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Volvo Ocean Race a livré son verdict ! Grâce à une prise de risque stratégique maximale au moment de négocier les zones interdites à la navigation en Mer du Nord, Dongfeng Race Team a décroché dimanche à 17h22 à La Haye sa première victoire d’étape depuis le départ d’Alicante en octobre et du même coup remporté l’édition 2017-2018 de la course autour du monde en équipage. Un véritable coup de maître pour l’équipage de Charles Caudrelier et une première victoire chinoise sur l’épreuve !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 11, from Gothenburg to The Hague, arrivals. Dongfeng Race Team wins Leg 11 to take overall victory in Volvo Ocean Race 2017-18. 24 June, 2018.

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race

C’est à 16h28, à 13 milles de la ligne d’arrivée, que cette ultime étape de la Volvo Ocean Race entre Göteborg et La Haye a définitivement basculé dans le camp chinois. C’est en effet à cet instant précis que Dongfeng Race Team, après avoir été pointé au classement de dimanche matin à quasiment 50 milles de la tête de flotte, a repris les commandes d’une étape qu’il avait dominée dans sa première partie en Mer Baltique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 11, from Gothenburg to The Hague, arrivals. Dongfeng Race Team wins Leg 11 to take overall victory in Volvo Ocean Race 2017-18. 24 June, 2018.

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race



24 heures plus tôt, c’est quasiment à égalité avec ses deux concurrents pour la victoire finale, MAPFRE et Team Brunel, que l’équipage de Charles Caudrelier franchissait la marque de parcours sous la Norvège et attaquait le sprint en Mer du Nord, cap sur les Pays-Bas, mais c’est quelques heures tard, dans la soirée, que le skipper et son navigateur Pascal Bidégorry allaient prendre LA décision stratégique de cette Volvo Ocean Race : longer par l’est le DST North Germany TSS 1, vaste zone interdite à la navigation le long des côtes allemandes et néerlandaises, là où MAPFRE, ce dernier après avoir hésité, et Team Brunel choisissaient de passer par l’ouest.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 11, from Gothenburg to The Hague, arrivals. Dongfeng Race Team wins Leg 11 to take overall victory in Volvo Ocean Race 2017-18. 24 June, 2018.

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race



D’un côté, à l’est, plus de route mais un meilleur angle de vent le long des côtes allemandes puis néerlandaises et surtout aucune manœuvre à faire d’ici l’arrivée, de l’autre, à l’ouest, moins de route, mais un angle légèrement moins favorable et quelques empannages pour rejoindre La Haye. Le suspense a duré une quinzaine d’heures, jusqu’à ce moment où le bateau rouge a définitivement pris le pouvoir avant de s’offrir un ultime bord triomphal, toutes voiles dehors, à 15 nœuds tribord amure, escorté par une impressionnante armada venue célébrer sa victoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 11, from Gothenburg to The Hague, arrivals. Dongfeng Race Team wins Leg 11 to take overall victory in Volvo Ocean Race 2017-18. 24 June, 2018.

Pedro Martinez/Volvo Ocean Race



Après un 3 jours 3 heures 22 minutes et 32 secondes d’une ultime étape à très haute intensité dramatique, la libération est intervenue à 17h22’32, heure française, pour Dongfeng Race Team, parvenu du même coup à signer, enfin, sa première victoire d’étape et à remporter cette incroyable édition 2017-2018 de la Volvo Ocean Race, offrant à la Chine son premier succès sur l’épreuve !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Leg 11, from Gothenburg to The Hague, day 04. Heli LIVE as the fleet blast south, eyes set on The Hague. 24 June, 2018.

Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race

_________________________________________________
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?!"
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/didierlievre/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NEW 9-Pack World Cruise LS   

Revenir en haut Aller en bas
 
NEW 9-Pack World Cruise LS
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Voiles & Races :: Les Courses Virtuelles :: Liveskipper :: Courses Officieuses LS-
Sauter vers: